previous arrow
next arrow
Slider

Salon des Formations et Métiers Aéronautiques – 27/28/29 septembre 2019 : 1re édition à Toulouse

Salon des Formations et Métiers Aéronautiques a l'aeroscopia toulouse blagnac
Quand :
27/09/2019 – 29/09/2019 Jour entier
2019-09-27T00:00:00+02:00
2019-09-30T00:00:00+02:00
Où :
Musée aeroscopia
Blagnac
Salon des Formations et Métiers Aéronautiques - 27/28/29 septembre 2019 : 1re édition à Toulouse @ Musée aeroscopia

Le Salon des Formations et Métiers Aéronautiques inaugure sa 1re édition toulousaine du 27 au 29 septembre 2019 au musée aeroscopia à Blagnac, berceau de l’aéronautique. Co-organisé par le magazine Aviation & Pilote et le musée aeroscopia, en partenariat avec Assurance SAAM, ce forum de l’emploi, consacre trois jours à la découverte des métiers et formations du transport aérien et de l’industrie aéronautique. Plus d’une trentaine d’exposants (Écoles d’ingénieurs, écoles de pilotage, université, IUT, etc.) et des entreprises participeront à cet événement.

Le recrutement se poursuit dans le secteur aéronautique, porté par une conjoncture favorable

Le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) publie tous les ans un baromètre du secteur et notamment de l’emploi. Il porte sur l’année écoulée. Le secteur a recruté 15 000 personnes en 2018, dont 4000 pour des créations d’emplois nettes. Cela montre un volume de départ à la retraite qu’il faudra compenser.

Dans le secteur de la construction, le plan de charge porte sur une petite dizaine d’années de production, compte tenu des commandes d’avions. L’impératif est donc de produire, plus que de concevoir.
Le chiffre d’affaires en 2017 du secteur de la construction était de 4,62 Md d’euros contre 4,46 en 2016. Il emploie 195 000 personnes.

Les autres secteurs comme celui de l’aviation générale ou l’aviation d’affaires sont en recherche permanente de techniciens professionnels et de pilotes.
Dans l’opérationnel, le transport aérien continue de croître à raison de 4,8 % par an. Le besoin en pilotes pour les prochaines années est très important. À elle seule, l’Europe aurait besoin de 5000 pilotes par an, elle n’en forme que 1500, d’où un risque de pénurie.

Les compagnies aériennes recrutent beaucoup en ce moment, y compris des profils qui ne les intéressaient pas, il y a quelques mois.
Air France a relancé sa filière Cadets, arrêtée depuis 2008. Elle a reçu 4300 candidatures pour 130 postes. Elle recrute des profils très différents : ab initio (sans expérience aéronautique), avec expérience, ingénieurs, etc. Air France aurait besoin de 350 pilotes par an pour au moins 5 ans.

Le rôle du Salon des Formations et Métiers Aéronautiques

L’aérien est un milieu de passion et de rigueur. Il fourmille de métiers.
Trouver et identifier la bonne filière pour entrer dans un de ces métiers est l’objectif de ce salon. Il rassemble des formateurs, mais également des entreprises. Tous connaissent bien le milieu et les besoins.
Le secteur de la formation est très pro actif : il sait, par exemple, créer des formations ex nihilo, avec des formateurs pour s’adapter aux nouveaux métiers (fabrication additive) et aux nouveaux besoins.

En marge de cette information prise directement auprès des formateurs, une série de conférences est animée par des professionnels et des journalistes de la rédaction de la revue Aviation et Pilote.
L’idée est au départ de fournir une information globale sur les filières, avec un mini débat à la suite et une séance de questions.
Ces conférences servent à baliser le parcours du visiteur en matière de recherche et de collecte d’informations sur les différents métiers. Il est donc pertinent d’assister à une conférence avant d’aller voir les professionnels sur les stands.

Outre les écoles de pilotages et celles de formation aux métiers de PNC, plusieurs entreprises seront présentes sur le Salon des Formations et Métiers Aéronautiques – 29 exposants à ce jour – pour proposer des formations qui déboucheront facilement sur une embauche.

ATR fait partie des entreprises présentes. Le constructeur, leader mondial sur le marché des avions turbopropulseurs de transport régional de 40 à 78 places, recherche des profils déjà formés pour devenir mécanicien – 800 postes à pourvoir, instructeur MATRI (MAintenance Type Rating Instruction), pilote ou encore pour travailler au sein du bureau d’études et production. De plus, il vient de signer un partenariat avec l’ENAC, également présente sur le salon, pour la mise en place d’un cursus de pilotes.

L’ISAE SUPAERO, qui fréquente déjà le salon des formations au Bourget, fait parti des exposants qui accueillent avec enthousiasme l’édition toulousaine. Pour Alexandra Prax-Huart, directrice de la communication, « il est important de présenter l’ensemble des 35 programmes de formation de l’école sur ce territoire, leader mondial de l’industrie aéronautique et spatiale. » Rencontrer un public de passionner et faire naître des vocations est capital pour cette école, fondée en 1909, ayant formé plus de 20 000 étudiants.

Pour les dirigeants d’Evering, ancien Institut de Maintenance Aéronautique de Bordeaux, « notre présence à Blagnac est comme une évidence, les salons sont les meilleurs lieux pour communiquer sur nos formations », et c’est aussi l’occasion de communiquer sur leur nouveauté : la création d’une école d’ingénieure, l’ENSP-IMA, orientée vers la recherche et développement, l’intelligence artificielle et le Big Data.

Sans oublier Airbus, l’un des plus gros employeurs de la région – 1000 personnes embauchées en 2018 – et le premier constructeur mondial d’avions de ligne, qui mettra en avant le lycée Airbus (90% des éléves obtiennent un travail à l’issu de la formation).

Le rectorat de l’Académie de Toulouse s’est associé à la Région Occitanie pour financer le transport par bus et l’entrée gratuite à 1000 élèves qui se sont pré-inscrits (8 départements voisins de la Haute-Garonne sont concernés).

Dans le cadre du premier Salon des Formations et des Métiers Aéronautiques (SFMA) organisé à Blagnac sur le site exceptionnel d’Aéroscopia, le Campus des Métiers et des Qualifications Aéronautique & Spatial fait « atterrir », avec le soutien du GIFAS, l’Avion des Métiers sur le tarmac du musée entre l’A400M et le Concorde. Les 27, 28 et 29 septembre, les visiteurs attendus pourront assister et participer à des démonstrations autour des métiers de l’aéronautique et du spatial au sein de véritables tronçons d’avion.

Des experts seront présents pour partager leur passion et faire découvrir au public un grand nombre de métiers liés à l’industrie aéronautique et aux différentes étapes de fabrication d’un avion: ingénieur en conception, chaudronnier-soudeur, opérateur sur machines à commande numérique, opérateur matériaux composites, câbleur aéronautique, ajusteur-monteur, mécanicien systèmes, intégrateur cabine, sellier aéronautique, peintre aéronautique.

Les démonstrations et l’animation de l’espace Avion des Métiers seront assurées par des membres du Campus des métiers et des Qualification Aéronautique et Spatial : ADRAR, AFDET, AFPA, le CFA Académique, DERICHEBOURG Evolution Formation, IFI, IRT Saint-Exupéry, Lycée Eugène Montel, Lycée Gallieni, Lycée Saint-Exupéry, MFJA, Pôle formation – UIMM Occitanie, UIMM MP – Occitanie.

« Chaque éditon nous confirme que le salon ouvre des portes à de jeunes passionnés, qui concrétisent par la suite leur rêve de travailler dans l’aérien. Notre rôle est de les aider à trouver leur voie. Nous sommes fiers que les collectivités et industriels toulousains nous aient sollicités pour apporter la même qualité d’information aux étudiants d’une région qui a vu s’écrire les plus belles pages de l’aéronautique.» s’enthousiasme Jacques Callies, directeur de la publication d’Aviation et Pilote et organisateur du salon des formations.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!