Slider

1ère edition des etats de l’air : une journée pour dessiner l’avenir du transport aerien

etats-de-lair-conference

Alors que l’association internationale du transport aérien (IATA) prévoit une montée en flèche du trafic aérien pour les 20 prochaines années [1], gérer un espace aérien de plus en plus saturé et en garantir la sûreté devient un véritable défi. Entre le maintien de rythmes de productions suffisants, l’intégration des nouvelles technologies et des exigences environnementales renouvelées, les challenges sont nombreux et distribuent les cartes d’un nouvel ordre mondial aérien.

Ce sont plus de 350 participants qui se sont mobilisés lors des États de l’Air, Master Class inédites portées par l’Association ENAC Alumni, qui se sont tenues dans les locaux de la DGAC à Paris, le jeudi 7 février 2019. Plus de 60 intervenants de haut vol, représentants des acteurs du transport aérien en Europe et dans le monde, ont été invités à débattre des enjeux majeurs aéronautiques pour la décennie à venir.

Rythmée par des conférences, des tables rondes et des débats, la journée a également permis d’échanger et de partager des compétences techniques autour de sujets d’actualités propre à l’Aviation Civile : cyber sécurité, drones, méthodes Agiles, réglementation… La mobilisation des partenaires autour de cette rencontre : La DGAC, l’ENAC et son Fonds de Dotation, Thalès, OSAC, APAVE Aeroservices, Operantis, La FNAM, AVICO, Butterfly et Air & Cosmos autour de cette rencontre a été saluée par Marc Houalla, Président de l’association ENAC Alumni.

NOUVEAUX DÉFIS, NOUVEAUX OBJECTIFS :

Parmi les 16 conférences et tables rondes qui se sont tenues lors de cette journée, certaines tendances essentielles peuvent être dégagées :

LES SATURATIONS VONT-ELLES BRIDER LE DÉVELOPPEMENT DU TRANSPORT AÉRIEN EUROPÉEN?

L’organisme Eurocontrol a indiqué que des contraintes de capacités dans les centres en route et sur les aéroports allaient émerger, l’OACI [2] a émis des avertissements sur le manque de personnels techniques qualifiés et le risque de sur-tourisme inquiète dans différents pays d’Europe. C’est sur ces interrogations que les personnalités ont pu débattre lors de la première conférence.

ÉVOLUTION DES RISQUES SUR LA SÉCURITÉ ET LA CYBER SÉCURITÉ DANS L’AÉRIEN

Consacré à la sécurité dans l’aérien, ce débat a regroupé cinq experts, Alain De Zotti d’AIRBUS, Gilles Levêque du Groupe ADP, Marc Leymonie d’AIR France et Guillaume Poupart d’ANSSI. A travers ces échanges, les recommandations et bonnes pratiques à mettre en œuvre pour augmenter la cyber résilience des acteurs du transport aérien ont été nombreuses.

BIG DATA ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE VONT-ILS CHANGER LES MODELES COMMERCIAUX ET OPÉRATIONNELS DU TRANSPORT AÉRIEN ?

Au cours de ce débat Vincent Bamberger d’ARTHUR D LITTLE, Fabrice Brégier de PALANTIR France, Ghislaine DOUKHAN de SAFRAN, Jean Ferré de THALES et Christophe Laurent du Groupe ADP ont fait un tour d’horizon des avancées technologiques et ont surlignés que le Big Data et l’Intelligence Artificielle étaient des vecteurs de décloisonnement de la chaine de la valeur de l’aviation.

L’AÉROPORT DU FUTUR

Tout porte à croire que penser l’aéroport du futur, c’est penser à l’aéroport idéal. Pourtant, les plateformes aéroportuaires devront s’adapter à une géographie contrainte. Ce second débat de l’après-midi aura permis aux intervenants de réfléchir sur les innovations qui faciliteront le parcours passager. Entre digitalisation, biométrie, maintenance connectée et nouveaux services, l’aéroport de demain change de paradigme et se dessine petit à petit à travers de nouveaux modèles

LE TRANSPORT AÉRIEN DANS 10 ANS : QUELS RÊVES DEVIENDRONT RÉALITÉ?

Tout au long de cette journée, intervenants et conférenciers ont souligné la mutation permanente du transport aérien : émergence des low cost, aéroports développant des activités B2C, utilisation de la big data et de l’IA pour des activités opérationnelles des aéroports, des compagnies aériennes et des opérateurs de maintenance, protection des équipements des compagnies aériennes et des aéroports contre les cyber attaques, etc. Cette conférence de clôture des Etats de l’Air a eu l’honneur de recevoir Edouard Arkwright du Groupe ADP, Alain Battisti de la FNAM, Jean-Marc De Raffin d’APAVE AEROSERVICES, Jean-Baptiste Dhebbari député, Patrick Gandil DGAC et Hervé Pierret d’AIR CORSICA.

Marc Houalla a dès à présent annoncé qu’il y aurait des Master Class 2020 !

À propos :

ENAC Alumni est l’association des diplômés de toutes les formations qu’enseigne l’ENAC. Avec plus de 24 000 diplômés répartis dans le monde entier, l’association a pour mission d’animer ce réseau dans le monde grâce notamment à ses antennes régionales et internationales, ses cercles métiers, les Elles de l’ENAC et surtout grâce à ses nombreux bénévoles qui contribuent efficacement au rayonnement de notre école l’ENAC ! www.alumni.enac.fr

L’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), l’école de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) sous tutelle du Ministère de la Transition écologique et solidaire, rassemble des activités de formation et de recherche en ingénierie aéronautique, navigation aérienne et pilotage avions.

Chaque année l’ENAC accueille plus de 2000 élèves répartis dans plus de 30 programmes de formation et 3500 stagiaires au titre de la formation continue.

Preuve de son rayonnement international, ses 24 000 anciens élèves se rencontrent dans une centaine de pays et sur les 5 continents. Par son dimensionnement, ses moyens humains et pédagogiques, l’ENAC est aujourd’hui la 1ère école aéronautique européenne.

En savoir plus : www.enac.fr.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!