Lancement du satellite scientifique MICROSCOPE

lancement-satellite-scientifique-microscope-fruit-collaboration-entre-alten-cnes-aeromorning@2016 ESA-CNES-ARIANESPACE / Optique vidéo du CSG - P BAUDON

Le 22 avril à 23h02 précisément (heure française), le dernier satellite scientifique du Centre Nationale d’Etudes Spatiales (CNES) sera mis en orbite à Kourou (Guyane). Destiné à devenir un instrument majeur de la recherche scientifique, le satellite MICROSCOPE est le fruit de la collaboration intense entre le CNES et ses partenaires, dont ALTEN, leader mondial de l’Ingénierie et du Conseil en Technologies. Travaillant ensemble depuis plus de 15 ans, le CNES a renouvelé sa confiance en faisant d’ALTEN le maître d’œuvre sur l’Assemblage, l’Intégration et les Tests sur MICROSCOPE. Aujourd’hui, le travail effectué sur MICROSCOPE parle de lui-même et démontre la maturité et le savoir-faire du pôle aérospatial d’ALTEN.

ALTEN, un maitre d’œuvre multi-métiers pour un satellite d’expérimentation destiné à faire avancer la recherche scientifique

MICROSCOPE pour MICRO-Satellite à trainée Compensée pour l’Observation du Principe d’Equivalence. Ce tout nouveau satellite, qui sera lancé ce 22 avril par la fusée Soyouz, permettra aux chercheurs de réaliser une expérience jusqu’ici totalement inédite dans l’espace : tester le principe de l’universalité de la chute libre. Avec MICROSCOPE, ce ne seront pas moins que les dernières avancées technologiques qui serviront à prouver ou à réfuter l’un des principes fondamentaux de la physique déjà connu de Galilée. En effet, la chute simultanée dans l’espace de deux masses de natures différentes mais soumises au même champ gravitationnel permettra une mesure bien plus précise qu’une expérience réalisée sur Terre.

Dans le cadre de cette mission d’envergure inédite, ALTEN, collaborateur historique du CNES, s’est vue confier certaines étapes des plus essentielles du processus et ce dans leur totalité : l’Assemblage, l’Intégration et les Tests (850 procédures de tests ont été nécessaires) sur les pièces du satellite.

Afin de pouvoir réaliser à bien cette mission, qui a duré près de 2 ans et demi, et ce transfert de responsabilité de la part du CNES, toutes les disciplines de l’ingénieur ont été sollicitées : mécanique, électronique, management de projet… C’est la capacité reconnue d’ALTEN pour gérer de A à Z des projets appelant à des compétences multidisciplinaires qui a su faire la différence auprès du CNES. La flexibilité et la réactivité des équipes ALTEN ont aussi permis de faire face à la montée des cadences durant les derniers mois du projet, notamment grâce à une organisation en 3X8, et de terminer avec un jour d’avance ! Et ce n’est pas tout à fait fini, puisqu’une équipe d’ingénieurs d’ALTEN sera présente au Centre Spatial Guyanais pour assurer des opérations de surveillance jusqu’au tir et aura donc la chance de participer au décollage de la fusée Soyouz.

A la conquête de l’espace, ALTEN accompagne les acteurs clés de l’aérospatial dans leur politique d’industrialisation

Partenaire du CNES depuis 2000, ALTEN a notamment eu l’occasion de travailler sur quelques-uns des projets les plus emblématiques du secteur aérospatial, notamment sur le micro-satellite Picard en 2010 qui fut lancé pour étudier l’activité solaire sur le climat terrestre. En parallèle de MICROSCOPE, ALTEN a travaillé sur un autre satellite scientifique, TARANIS, qui devrait être opérationnel d’ici la fin de l’année et se consacrer à l’observation des phénomènes orageux dans l’atmosphère terrestre.

Le volet scientifique n’est pas le seul secteur qui connait actuellement une forte poussée dans le monde des satellites. Les prochaines années vont en effet être cruciales pour les programmes de développement de satellites télécoms qui rentrent dans une véritable dynamique industrielle jusque-là sans précédent, notamment avec le lancement de véritables constellations de centaines de satellites communiquant entre eux.

ALTEN aura bien évidemment un rôle à jouer auprès des nombreux lanceurs et fabricants à travers le monde. Très bien implanté dans le bassin historique toulousain, le pôle aérospatial ALTEN connait un véritable développement sur le territoire français, notamment en région parisienne et dans le Sud.

Avec actuellement 350 ingénieurs spécialisés, ALTEN poursuit sa belle dynamique dans l’un des secteurs les plus porteurs de l’industrie française.

À propos d’ALTEN

Leader mondial de l’Ingénierie et du Conseil en Technologies (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d’études des grands comptes industriels, télécoms et tertiaires (les Directions Techniques et les Directions des Systèmes d’Information). Créé en 1988, présent dans 20 pays, le Groupe ALTEN a réalisé un chiffre d’affaires de 1,54 milliard d’euros en 2015 et compte 20 400 collaborateurs, dont 88% sont des ingénieurs de haut niveau.

Références clients : Airbus, Total, Volvo, Safran, Orange, Alstom, PSA, Renault, Bouygues, SFR, EDF, Volkswagen, BMW, BNP Paribas, Thales, Société Générale, Technip, ENGIE, CNES…

Pour toutes informations : www.alten.fr

Source : ALTEN