Aérospatial: l’ONERA, l’ISAE-SUPAERO et l’ENAC créent une fédération de recherche

indigo-atr

Le 14 mai 2018, Bruno Sainjon, Président-directeur général de l’ONERA, Olivier Lesbre, Directeur général de l’ISAE-SUPAERO et Olivier Chansou, Directeur général de l’ENAC, ont lancé une fédération de recherche commune dans le domaine de la « conception, certification et opérations des futurs systèmes aérospatiaux » afin de faciliter les échanges et la collaboration scientifique qui existent depuis plusieurs années entre les trois institutions.
La fédération s’articule autour de deux axes applicatifs structurants pour l’ingénierie aérospatiale :
• Les drones et leurs opérations,
• Le transport aérien et ses opérations.
Au sein de ces deux axes, une question de recherche centrale concernera la conception et l’intégration des nouvelles fonctions de l’intelligence artificielle au coeur des systèmes certifiés.
La fédération a pour objectif de :
– Développer la qualification, la certification, et les opérations des futurs systèmes aérospatiaux,
– Développer de nouvelles méthodes et de nouveaux outils pour une approche systémique de la conception aéronautique,
– Développer une visibilité internationale des activités de recherche,
– Porter l’excellence scientifique dans ce domaine des établissements toulousains,
– Attirer les talents, étudiants et chercheurs.
Afin de mener à bien ces missions, la fédération s’appuiera notamment sur les expertises scientifiques des trois établissements dans les domaines de l’ingénierie des systèmes, des interactions humains-systèmes, de la modélisation et de l’optimisation des systèmes ainsi que du traitement et de la communication de l’information.
La fédération aura également pour objectif l’amélioration de la performance, de la sûreté, de la sécurité, de la compétitivité et de l’efficacité énergétique dans une perspective de développement durable.
Cette fédération bénéficie enfin du récent succès au concours des Ecoles Universitaires de Recherche de la « Toulouse School of Aerospace Engineering » dont l’ambition et le rayonnement sont résolument tournés vers l’interdisciplinarité et l’international.
Pour Bruno Sainjon, « l’ONERA est heureux de cimenter une collaboration historique avec deux établissements d’enseignement supérieur européens majeurs. Nous construirons d’autant mieux le futur de l’aérospatial grâce à ce cadre structurant, qui saura mettre en synergie les domaines d’excellence scientifique de chacun, tout en respectant les identités propres »
Pour Olivier Lesbre, « cette fédération va structurer et dynamiser la collaboration déjà très vigoureuse entre nos équipes de recherche, qui partagent un même campus à Toulouse et constituent un pôle au premier rang mondial de la recherche scientifique pour l’ingénierie aérospatiale. Elle vise également, en lien avec la Toulouse School of Aerospace Engineering, à donner une meilleure visibilité internationale à nos activités de recherche pour attirer toujours davantage d’excellents étudiants et doctorants dans la capitale européenne de l’aéronautique et de l’espace. »
Pour Olivier Chansou, « Cette fédération va renforcer la collaboration existante entre nos trois établissements. Associée avec la nouvelle école universitaire de recherche, TSAE – Toulouse School of Aerospace Engineering, et avec le support des ministères de tutelles (Armées et Transports), la fédération va permettre de donner à nos équipes de recherche et à leurs travaux une notoriété scientifique internationale de tout premier plan dans le domaine de l’ingénierie aérospatiale »

A propos de l’ISAE-SUPAERO

Leader mondial de l’enseignement supérieur pour l’ingénierie aérospatiale, l’ISAE-SUPAERO, sous tutelle du Ministère des Armées, offre une gamme complète et unique de formations de très haut niveau : les formations ingénieur ISAE- SUPAERO et par apprentissage CNAM-ISAE, 1 master en ingénierie aéronautique et spatiale enseigné en anglais, 5 masters orientés recherche, 15 Mastères Spécialisés, 6 écoles doctorales.
Il développe une politique de recherche tournée vers les besoins futurs des industries aérospatiales ou de haute technologie avec lesquelles il a mis en place plus de dix chaires d’enseignement et de recherche.

L’ISAE-SUPAERO est membre fondateur de l’Université Fédérale de Toulouse, au sein de laquelle il anime l’axe aérospatial avec des initiatives comme le GIS microdrones ou le Centre spatial universitaire toulousain (CSUT). Il est également membre fondateur du Groupe ISAE (ISAE-SUPAERO, ISAE-ENSMA, ESTACA, Ecole de l’Air, Supmeca)
Sur le plan international, l’ISAE-SUPAERO coopère avec de grandes universités européennes (TU Munich, TU Delft, ETSIA Madrid, Politecnico Torino et Milano, KTH Stockholm,  Imperial College, Cranfield,…), nord-américaines (Caltech, Stanford, Georgia Tech,UC Berkeley, EP Montreal…), latino -américaines et asiatiques.
L’ISAE-SUPAERO rassemble une centaine d’enseignants et chercheurs, 1800 professeurs vacataires issus du monde professionnel, et près de 1700 étudiants en formation initiale. Plus de 30 % de ses 650 diplômés annuels sont étrangers. Son réseau d’alumni s’appuie sur plus de 21500 anciens diplômés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!