ANSYS, de la visualisation à la prévision

ansys

Spécifiquement et exclusivement concentré sur les outils de simulation, ANSYS est le leader mondial en matière de simulation numérique. La société œuvre dans trois domaines : la simulation de phénomènes physiques, la simulation de la puissance dans les puces électroniques et le développement de logiciels embarqués ainsi que la simulation de systèmes complets et complexes.

Innovant, ANSYS crée des solutions dédiées au développement de capteurs autonomes et étend son leadership sur ce marché avec l’acquisition récente d’Optis, entreprise française basée à Toulon, éditeur et leader mondial de logiciels de simulation de la lumière et de la vision humaine. Optis est en mesure de simuler avec la plus grande précision possible l’ensemble des capteurs optiques (radars, lidars, etc..). Sa plateforme de réalité virtuelle photo-réaliste permet le développement des drones et véhicules autonomes qui ont besoin de radar et de lidar pour remplacer l’œil humain. 

Avec cette acquisition, ANSYS est en mesure d’offrir une capacité de simulation pour tous les produits et affine la perception de l’environnement, perception qui joue un rôle clé dans la course au développement de véhicules autonomes sûrs. La demande de simulation de phénomènes optique explose, notamment en matière d’optronique, très poussée par le développement des drones.

Optis est aussi spécialiste de la réalité virtuelle basée sur la physique. Sa solution permet de visualiser un résultat de manière immersive basé sur la représentation virtuelle de la réalité. Par exemple, OPTIS permet de voir comment la lumière se reflète sur un cockpit. Cette simulation de la lumière joue un rôle important en matière de design de cabines et de démonstration. Le rendu réaliste – donnant une impression quasi photographique – est un appui efficace à la conception et à la vente. Ainsi il est possible de visionner un choix illimité de matériaux sans avoir à effectuer de tests physiques.

Avec Optis, ANSYS propose une solution complète pour le développement de capteurs couvrant la lumière visible et infrarouge, l’électromagnétique et l’acoustique pour les caméras, les radars et les lidars (détection et estimation de la distance par laser).

En expansion de 7 à 8% par an, le marché de la simulation numérique est en pleine croissance, et avec un milliard de dollars de chiffre d’affaire répartis entre les Etats-Unis, l’Europe et l’Asie, ANSYS a vu son chiffre d’affaires se multiplier par… 25 ! De grandes références telles qu’Audi, Ford, Toyota, Ferrari, Airbus, Boeing, GE ou encore Swarovski ou L’Oréal utilisent ses solutions de simulation.

Une belle croissance qui pourrait évoluer encore plus vite mais l’utilisation nécessaire de la simulation sur des plateformes collaboratives est encore freinée non par la technique mais par les hommes, et faire dialoguer ingénieurs et opérateurs reste encore compliqué, selon Eric Bantegnie, Président d’ANSYS en France.

Ces simulations s’opèrent sur une chaîne de métiers qui peuvent interagir entre eux, via l’utilisation d’une plateforme technique partagée permettant de réaliser une simulation complexe.

Les logiciels sont capables de contrôler les performances physiques ou thermiques d’un moteur et d’optimiser son fonctionnement, ou encore de permettre la simulation du comportement d’un train d’atterrissage dans son ensemble ou en détails sur chacune de ses composantes : le train va se déployer dans l’air, la résistance de l’air va le déformer, et les capteurs du logiciel informent des contraintes afin que le logiciel permette le réajustement.

Conception en amont, validation des systèmes, la simulation est utilisée en ingénierie et ANSYS va étendre son offre en développant le concept de jumeau numérique : un jumeau numérique est la simulation complète d’un système physique. Pour comprendre le comportement de ce système physique on s’appuie alors sur le jumeau numérique préalablement validé. Cela permet par exemple de supporter la partie maintenance prédictive puisqu’ANSYS dispose de l’ensemble concernant les phénomènes mécaniques, aérodynamiques, thermiques, etc…Elle peut donc offrir aujourd’hui la plateforme la plus large de simulation du marché, certifiée pour la sûreté et les logiciels embarqués.

 

Nadia Didelot pour AeroMorning

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!