Arianespace aborde 2016 avec une performance opérationnelle et un carnet de commandes records

aeromar-signs-atr-turboprop-onvestissement et innovation aeronautique

Arianespace confirme son leadership opérationnel et commercial sur le marché des services de lancements. En 2016, elle sera aux côtés de ses partenaires pour accélérer la refondation de la filière des lanceurs européens.

 2015 : l’année de tous les succès

 12 lancements réussis : objectif atteint et record pour la gamme depuis le CSG

 

Arianespace a établi en 2015 un record de 12 lancements réussis en 12 mois depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG) avec sa gamme de lanceurs.

Avec 6 Ariane 5, 3 Soyuz et 3 Vega – soit une cadence multipliée par trois pour le dernier-né de la gamme par rapport à 2014 -, les efforts visant à optimiser la planification des lancements au CSG pour davantage de flexibilité et de disponibilité ont démontré leur efficacité.

Cette performance opérationnelle devrait permettre à Arianespace d’enregistrer un chiffre d’affaires supérieur à 1,4 milliard d’euros en 2015, le plus élevé depuis sa création.

Un carnet de commandes à un niveau historique

 Arianespace a capturé l’équivalent de 33 nouveaux lancements en 2015 :

  • 8 lancements Ariane 5 pour 14 satellites géostationnaires (GEO) dont 2 institutionnels (Eumetsat), soit plus de 50% des contrats ouverts à la concurrence, et 1 contrat spécifique pour le lancement du James Webb Space Telescope pour l’ESA, dans le cadre d’une coopération avec la NASA,
  • 21 lancements Soyuz pour la constellation OneWeb, et 1 autre pour 4 satellites supplémentaires de la constellation O3b,
  • 3 lancements Vega, dont 1 partagé emportant PeruSat-1 et des satellites Skysat pour Google / Skybox Imaging.

La prise de commandes d’Arianespace en 2015 représente 2,5 milliards d’euros, dont 35% pour des satellites géostationnaires lancés par Ariane 5 et 65% pour des satellites non-géostationnaires lancés par les trois lanceurs de la gamme.

Ce dynamisme commercial exceptionnel porte la valeur du carnet de commandes à un niveau supérieur à 5,3 milliards d’euros, répartis à parts égales entre géostationnaire et non-géostationnaire et représentant 58 lancements à réaliser :

  • 24 lancements Ariane 5,
  • 25 lancements Soyuz,
  • 9 lancements Vega.

2016 : une ambition réaffirmée « Mission to success »

 Deux nouveaux contrats pour démarrer l’année

Arianespace annonce deux nouveaux contrats de services de lancements : l’un avec Thales Alenia Space et Airbus Defence and Space pour 2 satellites COMSAT NG de la DGA qui seront lancés sur Ariane 5 ; l’autre avec le CNES pour les satellites de la mission CERES qui seront mis en orbite, pour le compte du CNES et de la DGA, par le lanceur Vega.

En 2016, Arianespace a pour objectif de lancer jusqu’à 8 Ariane 5, 1 Soyuz et 2 Vega

Ariane 5, le lanceur lourd, réalisera jusqu’à 8 lancements, dont deux lancements simples, l’un dès le 27 janvier pour l’opérateur Intelsat et l’autre dans les premiers jours de mars pour l’opérateur Eutelsat.

En outre, et pour la première fois, une Ariane 5 ES placera en orbite 4 satellites Galileo, le programme de navigation de la Commission Européenne, dont les précédents satellites ont été lancés par Soyuz.

Soyuz accomplira une mission pour l’ESA et la Commission européenne, à travers le lancement du satellite Sentinel 1-B du programme Copernicus. Cette mission emportera également la charge utile Microscope pour le compte du CNES, ainsi que deux microsatellites pour l’ESA et pour la Norvège.

En emportant les satellites Skysat de Skybox imaging, Vega réalisera à l’été 2016 son premier vol avec des charges utiles entièrement commerciales. A la fin de l’année, une deuxième mission Vega sera consacrée au satellite turc d’observation de la terre Göktürk-1A.

 

Une année déterminante pour la refondation de la filière européenne des lanceurs

 Pour toujours mieux satisfaire ses clients, Arianespace s’engage résolument en 2016 dans le mouvement de refondation de la filière européenne des lanceurs, avec les jalons clefs suivants :

  • Mise en place d’une nouvelle organisation interne permettant de renforcer le pilotage des projets au sein d’Arianespace, ainsi que de la nouvelle gouvernance de l’entreprise résultant des évolutions de son actionnariat,
  • Poursuite de la mise en œuvre du plan de compétitivité engagé en 2014 avec l’ensemble de nos partenaires,
  • Définition des principes d’exploitation d’Ariane 6 et de Vega-C avec l’ESA, le CNES, ASL et AVIO/ELV.

 

A l’occasion de la conférence de presse tenue à Paris devant des journalistes français et étrangers, Stéphane ISRAEL a déclaré :

« Arianespace est fière des résultats opérationnels et commerciaux obtenus en 2015 par des équipes professionnelles et engagées au service de ses clients. 12 lancements avec notre gamme de lanceurs depuis le CSG, un chiffre d’affaires supérieur à 1,4 milliards d’euros et 2,5 milliards d’euros de commandes nouvelles, 2015 est l’année de tous les records !

Ces succès nous encouragent à aller de l’avant en 2016, pour garantir à l’Europe un accès indépendant à l’espace, conforter notre position de leader sur le marché commercial et préparer avec nos partenaires l’arrivée de Vega C en 2018 puis d’Ariane 6 en 2020 ».

Source: Arianespace

 

Be the first to comment on "Arianespace aborde 2016 avec une performance opérationnelle et un carnet de commandes records"

Leave a comment

Your email address will not be published.