ARIANESPACE : LANCEMENT RÉUSSI D’EUTELSAT 65 WEST A POUR LA DESSERTE DE L’AMERIQUE LATINE

aeromar-signs-atr-turboprop-onvestissement et innovation aeronautique

Arianespace a lancé avec succès le satellite EUTELSAT 65 West A pour Eutelsat Communications. Ce deuxième lancement de l’année a eu lieu le 9 mars à 02h20 (heure de Kourou) depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG), en présence de M. Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

 

Cette mission marque le 71e succès consécutif du lanceur lourd Ariane 5. Ce deuxième lancement de l’année consolide l’atteinte de l’objectif opérationnel que s’est fixée Arianespace pour 2016 : réaliser jusqu’à 12 lancements, dont 8 vols d’Ariane 5.

 

ARIANESPACE ET EUTELSAT, PARTENAIRES HISTORIQUES

Arianespace accompagne Eutelsat depuis 1983, année de la mise en orbite d’Eutelsat-1 F1.

Eutelsat est l’un des tout premiers opérateurs mondiaux de satellites de télécommunications. Avec une flotte de 40 satellites, Eutelsat commercialise de la capacité auprès d’un portefeuille de clients constitué de télédiffuseurs, d’associations de télédiffusion, d’opérateurs de bouquets de télévision, de fournisseurs de services vidéo, de données et d’accès Internet, d’entreprises et d’administrations.

Avec le lancement d’EUTELSAT 65 West A, c’est plus de la moitié des satellites de l’opérateur EUTELSAT qui a été lancée par Arianespace. Trois autres satellites d’Eutelsat seront lancés par Ariane 5, faisant de cet opérateur l’un des clients les plus importants d’Arianespace.

 

UN LANCEMENT AU SERVICE DES AMERIQUES

 EUTELSAT 65 West A est un satellite tri-bande qui couvrira l’Amérique latine et le Brésil.

Sa couverture en bande Ku portera la croissance de la télévision à destination des foyers équipés de paraboles pour la réception de chaînes numériques et en HD ; elle facilitera la connectivité des entreprises en Amérique centrale, dans les Caraïbes, dans la région andine et au Brésil.

Sa large couverture transatlantique en bande C est conçue pour assurer des liaisons de contribution et des services de distribution vidéo.

Enfin, sa charge utile multifaisceaux en bande Ka permettra de développer les services d’accès Internet à travers l’Amérique latine, et notamment au Brésil.

En 2016, 1/3 des satellites géostationnaires lancés par Arianespace aura pour mission de desservir les Amériques, région où la perspective des Jeux Olympiques de Rio constitue un facteur significatif de croissance.

OBJECTIF OPERATIONNEL 2016 PORTÉ À 12 LANCEMENTS

En réalisant une deuxième Ariane dès le 9 mars, Arianespace est bien positionnée pour atteindre son objectif de réaliser jusqu’à 8 lancements d’Ariane 5 en 2016 : en plus des 2 lancements simples déjà effectués (Intelsat 29e et EUTELSAT 65 West A), 5 lancements doubles et une Ariane 5 ES pour Galileo (avec 4 satellites) sont ainsi programmés.

Deux missions du lanceur moyen Soyuz et deux du lanceur léger Vega devraient compléter cette année opérationnelle, pour un total porté à 12 lancements. Compte tenu de la disponibilité confirmée des satellites construits par OHB, la Commission Européenne a en effet décidé d’accélérer le déploiement de la constellation Galileo en ajoutant un lancement avec Soyuz en mai 2016.

Quelques instants après l’annonce de l’injection en orbite d’EUTELSAT 65 West A, Stéphane Israël, Président Directeur Général d’Arianespace, a déclaré : «Ce soir, Arianespace vient de lancer son 525esatellite. Nous sommes heureux et fiers de l’avoir fait en présence de M. Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, pour le compte d’Eutelsat, opérateur européen avec lequel nous sommes partenaires depuis le début des années 1980. Je tiens à remercier Eutelsat pour sa confiance renouvelée, et tout particulièrement Michel de Rosen au moment où il quitte la direction opérationnelle de l’entreprise, désormais confiée à Rodolphe Belmer.

Je me réjouis également de voir qu’Ariane 5 poursuit son palmarès éclatant avec une 71e réussite consécutive. Je félicite les équipes industrielles en charge de la production d’Ariane 5 sous la conduite de notre Prime, Airbus Safran Launchers. Je remercie également l’ESA, maître d’ouvrage du programme Ariane, notre partenaire du CNES-CSG et les salariés de la base spatiale, toujours à nos côtés pour de nouveaux succès. Bravo enfin à l’ensemble des équipes d’Arianespace, mobilisées en 2016 pour un nouveau record opérationnel. »

 

 

EUTELSAT 65 West A avait une masse de 6 564 kg au décollage et sa durée de vie est de plus de 15 ans.

Il fournira depuis sa position orbitale à 65° Ouest, 15 répéteurs en bande C (en équivalent 36Mhz), 24 répéteurs en bande Ku (en équivalent 36Mhz) et jusqu’à 24 faisceaux en bande Ka.

EUTELSAT 65 West A est construit par SSL (Space Systems Loral) sur la base d’une plateforme 1300. Il est la 53eplateforme de ce constructeur à être lancée par Arianespace.

12 autres satellites SSL sont dans le carnet de commande d’Arianespace : Azerspace-2/IS-38, BRISAT, BSAT-4a, ECHOSTAR XVIII, Intelsat 36, JCSAT 15, NBNCo-1B, STAR ONE D1 et SKYSAT (4 satellites Skybox).

 

Capture d’écran 2016-03-09 à 10.42.02