ATR évalue les besoins du marché chinois à plus de 1 000 nouveaux turbopropulseurs

atr-china

ATR évalue les besoins du marché chinois à plus de 1 000 nouveaux turbopropulseurs sur les 20 prochaines années, pour un montant supérieur à 25,6 milliards de dollars

  • Alors que la taille de la flotte chinoise a connu une très forte croissance générale depuis 1998, l’aviation régionale reste nettement sous-développée
  • Les besoins en matière de connectivité régionale soulignent la nécessité de disposer de turbopropulseurs efficaces
  • Les dessertes aériennes viendraient compléter le réseau ferroviaire à grande vitesse chinois
  • Près de 2 110 nouvelles liaisons vont être créées dans le cadre de programmes de l’Aviation Régionale et Générale
  • 1 100 turbopropulseurs seront nécessaires d’ici 2037 

 

Zhuhai, le 7 novembre 2018 – ATR a publié aujourd’hui ses toutes dernières prévisions pour le marché chinois, à l’occasion du Zhuhai Airshow. Le constructeur évalue un marché total de 1 100 turbopropulseurs sur les 20 prochaines années. Ces appareils seront nécessaires afin de répondre aux besoins de l’Aviation Régionale et de l’Aviation Générale en Chine, qui connaissent une forte croissance à travers le pays. D’après les calculs d’ATR, en 2037, 87 % de l’activité de l’Aviation Régionale et Générale proviendra de 2 110 nouvelles liaisons estimées à un total de près de 2 200.

Selon les calculs d’ATR, le secteur du transport aérien régional (jusqu’à 100 sièges) sera huit fois plus important en 2037 qu’il ne l’est actuellement.  Une nécessité de 300 turbopropulseurs (70 appareils de 50 places et 230 appareils de 70 places) est estimée pour être en mesure de relier 200 aéroports régionaux, en créant près de 700 (690) nouvelles routes sur le segment de l’Aviation Régionale.

En ce qui concerne l’Aviation Générale (plus de 30 sièges), le gouvernement chinois investit fortement et prévoit de construire de nombreux aéroports à cet effet. ATR prévoit qu’environ huit cents turbopropulseurs de 30 places seront nécessaires pour répondre aux besoins du segment de l’Aviation Générale en Chine. Ces appareils relieront 300 aéroports d’Aviation Générale, ainsi qu’un grand nombre d’aéroports régionaux, pour lesquels l’ATR 42-600 est l’avion idéalement adapté. Ceci entraînera la création de près de 1 500 nouvelles liaisons.

Les appareils ATR ont fait leurs preuves en matière d’ouverture de nouvelles liaisons, avec en moyenne plus de 100 nouvelles liaisons par an, et jusqu’à 155 en 2017. Les ATR de la série -600 consomment 40 % de carburant en moins que les turbopropulseurs concurrents et sont capables d’accéder à des pistes courtes que les autres appareils ne peuvent pas desservir. Grâce à ces avantages économiques et à leur flexibilité opérationnelle, les ATR sont le choix privilégié des compagnies aériennes régionales depuis 2010, ce qui fait du constructeur ATR, un leader en termes de connectivité aérienne touristique et commerciale pour les personnes et les petites communautés. 

Les prévisions du marché identifient également l’appareil requis pour chacune des régions chinoises. À l’aide du modèle de gravitation, l’activité de chaque liaison a été corrélée à ses caractéristiques. Le modèle mathématique qui en découle est basé sur 5 000 liaisons intérieures existantes en Chine, et estime l’activité potentielle sur chaque paire d’aéroports qui ne sont pas non encore reliés entre eux. Ceci permet d’obtenir un découpage du nombre de nouvelles liaisons qui seront créées dans chaque région au cours des 20 prochaines années et du nombre d’appareils nécessaires pour les desservir.

Utiliser des avions régionaux turbopropulseurs garantira une aviation régionale durable

La flotte aérienne chinoise a connu une augmentation considérable, puisqu’elle est à présent sept fois plus importante qu’en 1998. Cette croissance a principalement répondu aux importants flux de circulation, avec des appareils de grande capacité. Au cours de la même période, la flotte régionale a quant à elle doublé ; mais, malgré cette croissance, l’aviation régionale demeure nettement sous-développée en Chine. Les appareils régionaux représentent actuellement à peine 2 % de la flotte totale en Chine, contre une moyenne mondiale de 25 %. La flotte chinoise manque actuellement de la capacité adaptée pour pouvoir exploiter les liaisons régionales de façon économique. Lorsque le trafic est limité, l’utilisation de gros appareils à réaction n’est pas une solution viable, à moins de bénéficier d’énormes subventions.

Actuellement, de gros appareils, plus coûteux à exploiter et qui nécessitent des subventions gouvernementales pour permettre un équilibrage des comptes ou une rentabilité, sont utilisés pour des liaisons régionales où les flux de circulation sont faibles. Les appareils régionaux desserviraient ces liaisons plus efficacement, avec des coûts d’exploitation et des coûts par trajet plus économiques, ce qui signifie une baisse des subventions requises.

Un large potentiel de développement pour relier les communautés chinoises et compléter le réseau ferroviaire à grande vitesse

La connectivité aérienne peut également compléter le réseau ferroviaire à grande vitesse chinois. Bien que les trains à grande vitesse relient les grandes villes de façon très efficace, le transport aérien est nécessaire pour relier de nombreuses villes plus petites au système.  Le flux de passagers dans les aéroports chinois est actuellement fortement concentré, avec 32 aéroports présentant des flux de 10 millions de passagers ou plus et 197 aéroports enregistrant un trafic faible. Ceci coïncide avec le contexte mondial, en effet, 36% des 3 800 aéroports commerciaux à travers le monde sont desservis exclusivement par des turbopropulseurs. 50 % des aéroports dans le monde sont desservis exclusivement par des appareils régionaux et 36 % sont desservis exclusivement par des turbopropulseurs. Offrir des solutions adéquates pour l’aviation générale et régionale permettrait non seulement de stimuler la croissance économique dans ces aéroports insuffisamment desservis via la mise en relation des économies secondaires et tertiaires, mais permettrait également de relier les passagers des vols intérieurs en Chine au réseau ferroviaire à grande vitesse.

 

Par ailleurs, la connectivité aérienne régionale offre d’importants avantages économiques. Une augmentation de 10 % des vols régionaux se traduit par une augmentation de 5 % du nombre de touristes, de 6 % du PIB de la région et de 8 % des investissements directs étrangers.

 

Les nouvelles Prévisions de Marché sont disponibles sur le site internet d’ATR :

http://www.atraircraft.com/turboprop-market-forecast/china.html

À propos d’ATR :
 

Constructeur européen de turbopropulseurs, ATR est le leader mondial du marché de l’aviation régionale. Les appareils régionaux modernes, qui sont conçus, fabriqués et livrés par ATR, composent une flotte qui englobe plus de 200 compagnies aériennes réparties dans près de 100 pays. Les ATR 42 et 72 sont les appareils de moins de 90 places les plus vendus au monde. Animé par une volonté d’amélioration continue, ATR produit des turbopropulseurs à la pointe de la technologie, confortables et polyvalents, utilisés par les transporteurs aériens pour élargir leurs horizons et créer plus de 100 nouvelles liaisons chaque année. Par rapport à d’autres turbopropulseurs, les ATR offrent un avantage de 40 % en termes de consommation de carburant, de 20 % en termes de coût par trajet et de 10 % en termes de coût par siège, tout en affichant les émissions sonores les plus faibles. ATR est un partenariat à parts égales entre Airbus et Leonardo, deux acteurs majeurs de l’industrie aérospatiale. Renforcé par un vaste réseau international d’assistance clientèle, ATR propose à ses clients et opérateurs du monde entier des solutions et des services innovants. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site http://www.atr-aircraft.com.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!