previous arrow
next arrow
Slider

Cap au sud, vers les terres ocres d’Agadir

Cap au sud, vers les terres ocres d'Agadir

Après une escale royale dans la médina de Rabat, les 23 équipages du Rallye Toulouse Saint-Louis 2019 reprennent la voie des airs pour rallier Agadir, accompagnés d’un 24e avion Marocain, dernière étape avant les grandes étendues désertiques.

L’étape du jour qui reliait Rabat à Agadir s’est déroulée dans une excellente ambiance et avec une météo parfaite tout au long du trajet. Le vent favorable jusqu’à Essaouira a poussé les 24 avions (dont un équipage Marocain qui descend jusqu’à Cap Juby) vers des paysages de plus en plus sauvages et des visibilités infinies. Seuls quelques bancs de stratus aux abords d’Agadir venaient recouvrir l’océan et le littoral jusqu’à la destination finale mais le terrain situé à l’intérieur des terres est résté parfaitement dégagé.

Jean-Claude nous rappelle que déjà à l’époque des Pionniers, les nuages bas venus de l’océan causaient de graves soucis aux pilotes. Ainsi en 1931, un Laté 26-2 équipé de radio et destiné à la ligne Casablanca – Dakar, était piloté par Léon Antoine. L’appareil, absolument neuf, sortait de l’usine de Montaudran. Il avait quitté Toulouse au petit matin par très beau temps. Daurat, par raison d’économie et s’agissant d’un convoyage, n’avait pas jugé nécessaire de lui adjoindre un opérateur radio-navigant. Il connaissait bien Antoine, un excellent pilote qui avait fait ses preuves et connaissait les moindres détails du parcours. Tout se passa bien jusqu’à Tanger, où son passage avait été signalé. A Casablanca, le chef d’escale Pierre Julien scrutait l’horizon car l’appareil aurait déjà dû se poser depuis longtemps. Ce fut bientôt l’inquiétude, puis le téléphone sonna :

  • Monsieur Julien, c’est pour vous !
    Près de lui, les personnels attendaient le verdict :
  • Est-ce qu’il a des chaussettes rouges ? Nous envoyons une ambulance. Nous arrivons.
    Et, Julien s’adressant à eux:
  • Antoine s’est écrasé à S’Kirat, c’est la gendarmerie qui vient de me prévenir. Des fermiers l’ont recueilli, il y a une brume épaisse sur toute la région, il est vivant !
    Ainsi sans prévision et avec de simples observations transmises en morse d’aéroplace en aéroplace, les pilotes s’élançaient la plupart du temps dans l’inconnu, armés de leur seul courage, de leur expérience et de leur volonté à toute épreuve.

La distance un peu plus courte que les deux premières étapes, « seulement » 320 Nm entre Rabat et Agadir, a permis aux équipages de profiter de l’escale dans la ville de la baie.

L’Aéroclub d’Agadir et le Wali de la province de Sousse – Massa ont réservé un accueil particulièrement chaleureux au Rallye sur le terrain d’Al Massira mais aussi à l’occasion d’une soirée de remise de prix et d’échanges de cadeaux, suivie d’un grand diner réunissant plus de 160 invités. Chefs d’entreprises, militaires, autorités de la ville et de l’aviation civile de la province ont fait connaissance avec les participants du Rallye.

Mardi, Olivier d’Agay, petit neveu d’Antoine de Saint-Exupéry et président de la Fondation Saint-Exupéry pour la jeunesse, rejoindra le Rallye pour s’envoler vers sur l’une des étapes mythiques de la Ligne entre entre Agadir et Cap Juby. Les choses sérieuses commencent avec l’arrivée dans le Sahara.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!