Le CNES à la Conférence Space Strategy for Europe: the road ahead « Aujourd’hui, l’Europe invente l’espace de demain »

boeing-recrutements-pilotes-techniciens

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a participé à la 9ème Conférence sur la Politique spatiale de l’Union Européenne, qui se tient à Bruxelles, mardi 24 et mercredi 25 janvier, sur le thème Space Strategy for Europe: the road ahead.

 

La 9ème édition de la Conférence sur la Politique spatiale de l’Union Européenne, parrainée par le Parlement européen, par le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et par le Vice Premier Ministre de Belgique, Didier Reynders, a été ouverte le mardi 24 janvier à Bruxelles par Antonio Tajani, Président du Parlement européen et par Elzbieta Bienkowska, Commissaire européenne au Marché Intérieur et à l’Entrepreneuriat.

 

A cette occasion, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, s’est adressé aux dirigeants des secteurs public et privé, représentant l’ensemble du secteur spatial européen en rappelant une ambition commune « Faire de l’Europe spatiale une réussite au service de tous les citoyens ». Il a salué l’adoption par la Commission européenne d’une « Stratégie spatiale pour l’Europe » particulièrement ambitieuse, permettant de consolider le socle d’excellence construit depuis plus de 50 ans et d’ouvrir la voie à des approches plus innovantes.

 

Dans son allocution, le Président du CNES a rappelé les succès de 2016 avec la déclaration des services initiaux Galileo le 15 décembre et la diffusion des données Copernicus. Il a souligné la réussite de la Conférence ministérielle de Lucerne, à l’origine d’impulsions décisives pour les lanceurs, ExoMars, la participation de l’Europe à la station spatiale internationale et les satellites. 

Il a notamment déclaré que « Pour relever le défi de la compétition, l’Europe ne peut pas faire l’économie de la coopération entre les Etats européens, avec les partenaires internationaux et entre les acteurs publics et privés. En coopérant avec ses partenaires au sein de l’ESA et en nouant des relations bilatérales avec de nombreux instituts européens, le CNES joue précisément la carte de la valeur ajoutée européenne. En établissant des relations spatiales avec un nombre croissant d’Etats dans le monde, des puissances spatiales établies aux nouveaux entrants, il fait rayonner le savoir-faire européen. »

 

En conclusion, il a identifié les atouts de l’Europe face au nouvel ordre spatial, caractérisé par une augmentation des budgets spatiaux des puissances établies et l’apparition de nouveaux venus. « Dans un monde en évolution très rapide, le CNES explore de nouveaux concepts : approches disruptives, technologies low cost ou encore Big Data. En développant l’innovation et les applications, notre secteur démontre qu’il sait s’adapter : aujourd’hui, l’Europe invente l’espace de demain. »

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!