Le CNES soutient Women In Aerospace – Europe

aeromar-signs-atr-turboprop-onvestissement et innovation aeronautique

 

L’événement annuel de Women In Aerospace – Europe (WIA-E), présidé par Simonetta Di Pippo, s’est déroulé, en présence de Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, le mardi 22 mars à Paris, dans le cadre du Spring Meeting de l’IAF (International Astronautical Federation), qui se tient au Centre de Conférences CAP 15, du mardi 22 au jeudi 24 mars.

 

Women In Aerospace – Europe (WIA-E) est une association à but non lucratif, fondée en 2009 par Simonetta di Pippo, alors Directrice des Vols habités à l’ESA et Claudia Kessler, CEO de He Space. WIA-E vise à assurer une représentation équilibrée des femmes à tous les niveaux dans le secteur aérospatial, à s’assurer que les postes de direction leurs soient ouverts, à stimuler l’intérêt des jeunes filles pour la science et à communiquer sur l’importance du spatial dans notre vie quotidienne. Composé de femmes et d’hommes, WIA-Europe fait partie du réseau mondial WIA. Ce groupement créé aux Etats-Unis s’est rapidement étendu à d’autres régions comme l’Europe, le Canada ou encore l’Afrique du Sud, ainsi que l’Asie et l’Amérique Latine prochainement.

 

Pour cette nouvelle rencontre de WIA-E, qui s’inscrit une nouvelle fois dans le cadre du Spring Meeting de l’IAF, l’accent a été mis sur la place et le rôle des femmes dans les entreprises du secteur aérospatial, avec le sujet « A European Aerospace Sector with an Inclusive Representation on all Levels ». Après une présentation effectuée par Simonetta di Pippo et Kiyoshi Higuchi, Président de l’IAF, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et Incoming President de l’IAF, a pris la parole, ainsi que Johann-Dietrich Wörner, Directeur Général de l’ESA, Pascale Ehrenfreund, Présidente du Directoire du DLR, l’agence spatiale allemande et Roberto Battiston, Président de l’ASI, l’agence spatiale italienne. Lors de ces échanges, il a été particulièrement question de la diversité hommes-femmes dans l’organisation professionnelle et de son importance pour tendre vers une meilleure optimisation, une notion sur laquelle le Président du CNES est revenu, précisant que la future feuille de route de l’IAF, Connecting @ll Space People, lui donnera tout son sens en instaurant le principe des 3-G (Geography, Generation and Gender) au sein de l’IAF et du secteur spatial.

 

Jean-Yves Le Gall a ainsi déclaré « Mettre en place une représentation femmes-hommes la plus équilibrée possible est aujourd’hui une véritable priorité dans notre secteur. Au-delà des aspects légaux qui régissent aujourd’hui la parité, favoriser la diversité des genres, c’est avant tout assurer un environnement de travail équilibré et diversifié, mais aussi susciter des vocations et motiver les femmes à s’engager encore davantage dans les études aérospatiales et à les encourager à viser les plus hautes fonctions dans notre secteur. WIA-E et l’IAF ont à ce titre le même objectif, encourager la diversité en termes d’emplacement géographique, de génération et de genre. »