Conception de fusée avec Aero IPSA

conception-fusee-ipsaConception de fusée IPSA

Cinq conseils de l’association Aero IPSA pour se lancer dans la conception de fusée

Permettant à tous les étudiants de s’initier à la conception de fusées plus ou moins élaborées, Aero IPSA fait partie des associations phares de l’école. Cette année, elle a innové en lançant son Rockethon, un marathon lors duquel une vingtaine d’IPSAliens a pu créer quatre fusées en 24 h. Après le succès de cette première et en attendant une prochaine édition de l’événement qui, vraisemblablement, pourra également s’adresser aux lycéens attirés par le secteur de l’aérospatial, Cyril Langlais (IPSA promo 2019), étudiant en 2e année et trésorier d’Aero IPSA, donne quelques conseils pour fabriquer sa première fusée.

CONSEIL N°1 : ÊTRE MOTIVÉ

Cela paraît évident dit comme ça, mais la première condition à remplir pour réussir sa première fusée est d’abord une question de motivation. « Il faut vraiment avoir envie de voir sa fusée décoller. Il faut ainsi être ouvert d’esprit et à l’écoute car, lorsqu’on se lance dans la conception, toutes les remarques sont bonnes à prendre. »

CONSEIL N°2 : FAVORISER LA POLYVALENCE ET LA CURIOSITÉ

Construire une fusée demande un certain savoir-faire. Pour autant, il ne faut pas être effrayé par un éventuel manque de connaissances. « Même si on ne connaît strictement rien à ce qui touche de près ou de loin aux fusées, c’est très facile de s’y mettre. Aero IPSA est justement là pour apprendre à ceux qui le souhaitent tout ce qu’il faut savoir, que ce soit en électronique, en programmation ou en mécanique. Toute personne souhaitant en savoir plus sur le sujet peut nous contacter directement. L’association développe d’ailleurs des projets en collaboration avec d’autres écoles et compte aussi en monter un spécialement tourné vers des Terminales SI souhaitant créer une fusée dans le cadre de leur PFE. »

CONSEIL N°3 : SAVOIR BIEN S’ENTOURER

Une fusée, ça ne se construit pas seul, mais en équipe ! « Le succès viendra de la bonne cohésion de l’équipe ! Si un membre a un petit coup de mou, un autre doit prendre le relais. Chacun doit apporter sa pierre à l’édifice. »

CONSEIL N°4 : ÊTRE BIEN ORGANISÉ

Si lancer un avion en papier se fait sans risque, ce n’est pas le cas avec une fusée. « Lancer une fusée peut être dangereux si on ne respecte pas un cahier des charges bien précis. Il faut poser ses idées, les mettre au clair et réaliser un cahier des charges en fonction. Ainsi, tous nos lancements sont organisés avec Planète Sciences, un organisme travaillant avec le CNES. »

CONSEIL N°5 : AGIR AVEC MODESTIE

Quand on débute, se fixer des objectifs trop hauts n’est pas une bonne idée. Ainsi, il convient de se la jouer modeste. « D’habitude, les projets de fusée développés par Aero IPSA demandent environ un an de travail. Il faut dire que ces fusées nécessitent des matériaux spécifiques, comme de la fibre de carbone, de la fibre de verre, de l’aluminium, etc. Pour les fusées du Rockethon, afin que la construction se fasse rapidement, les matériaux utilisés étaient plus basiques : du carton, du contreplaqué, etc. »

Retrouvez (et contactez) Aero IPSA via Facebook et Twitter