Coopération spatiale entre la France et la Chine A l’occasion de la Conférence GLEX 2017 à Pékin, le CNES rencontre la CNSA et la CAS

Le CNES était présent à la conférence GLEX 2017 (Global Space Exploration), co-organisée par l’IAF (International Astronautical Federation) et la CSA (Chinese Society of Astronautics) du mardi 6 au jeudi 8 juin à Pékin. A cette occasion, le CNES a rencontré la CNSA (China National Space Administration) et la CAS (Chinese Academy of Sciences).

 

Co-organisé par l’IAF (International Astronautical Federation) et la CSA (Chinese Society of Astronautics), la conférence GLEX 2017, qui succède à GLEX 2012 tenue à Washington en 2012, propose aux gouvernements, aux agences spatiales, aux industriels et aux entrepreneurs, un forum de haut niveau pour échanger, analyser et confronter leurs expériences. Inaugurée par Li Yuanchao, Vice-Président de la République de Chine, elle rassemble pendant trois jours à Pékin, plus de 1.000 participants, dont les principaux responsables de l’espace du monde entier.

A cette occasion, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et de l’IAF,  a chaleureusement félicité et remercié Lei Fanpei, Président de la CSA et Yang Baohua, Vice-Président de la CASC (China Aerospace Science and Technology Corporation) pour le succès de cette conférence. Il est intervenu à plusieurs reprises pour présenter l’agenda 2016-2019 de l’IAF, centré autour de l’innovation qui est la meilleure réponse à l’évolution du paysage spatial mondial, avec les acteurs du NewSpace qui rejoignent les puissances établies et l’apparition de nouveaux acteurs étatiques. Il a aussi largement insisté sur la promotion de la diversité au sein du secteur spatial, selon les principes des 3G (Géographie, Genre, Génération).

Jean-Yves Le Gall a également rencontré Tang Dengjie et Wu Yanhua, respectivement Administrateur et Vice-Administrateur de la CNSA et Xiangli Bin, Vice-Président de la CAS, pour faire le point sur l’avancement des deux programmes de satellites franco-chinois, CFOSat (China French Oceanography Satellite) dont le lancement est prévu en 2018 et SVOM (Space-based multiband astronomical Variable Objects Monitor) qui sera lancé en 2021.

CFOSat, dédié à la meilleur compréhension du climat a été récemment distingué en recevant le Prix de l’Innovation du Comité France-Chine et son prochain lancement prend un relief particulier dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat. Quant à SVOM, son arrivée permettra de mieux comprendre l’origine des phénomènes les plus énergétiques de l’univers.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!