Coopération spatiale entre la France et le Japon

actualite-news-aeronautiques-spatiales

Coopération spatiale entre la France et le Japon

Le CNES, la JAXA et l’ISAS préparent la mission MMX (Martian Moons eXploration)

 

Lundi 30 octobre 2017 à Paris, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a reçu Masaki Fujimoto, Directeur des Sciences du Système Solaire de l’ISAS (Institute of Space and Astronautical Science), l’un des départements de la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency). A cette occasion, les spécialistes français et japonais ont échangé sur les différents projets en cours et notamment MMX (Martian Moons eXploration) pour lequel un accord de coopération a été signé à Tokyo le 10 avril 2017, par les Présidents du CNES et de la JAXA.

 

MMX est un projet ambitieux de retour d’échantillons de Phobos, l’une des deux lunes de la planète rouge. Son but est de rechercher l’origine de ces lunes et de contribuer ainsi à mieux comprendre la formation et l’évolution de notre système solaire. L’accord de coopération signé en avril dernier porte sur la phase A du projet, à laquelle le CNES va contribuer en réalisant des études de faisabilité, préalables à l’engagement de la mission. Le lancement de MMX est prévu en 2024.

 

Lors de cet échange, Jean-Yves Le Gall et Masaki Fujimoto ont évoqué les contributions du CNES sur la dynamique du vol et le rover prévu pour se poser à la surface de Phobos et ils sont revenus sur l’organisation mise en place en ce sens. Auparavant, avait été organisée une visite de l’Institut d’Astrophysique Spatiale (IAS) qui est chargé de fournir l’instrument MacrOmega, imageur hyperspectral infrarouge qui équipera MMX et il est prévu que les ingénieurs de la JAXA rencontrent prochainement, au Centre Spatial de Toulouse, les ingénieurs du CNES mobilisés sur le projet.

 

Enfin, la venue en France de l’ISAS a permis de faire le point sur deux autres missions, Athena (Advanced Telescope for High ENergy Astrophysics) de l’ESA, pour laquelle le CNES et la JAXA collaborent sur un démonstrateur de système de refroidissement de l’instrument X-IFU et la mission japonaise d’observation cosmologique LiteBIRD, pour laquelle une contribution française est envisagée.

 

En marge de cette rencontre, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « L’accord-cadre qui associe le CNES à la JAXA et à l’ISAS dans la mission MMX, rapproche encore un peu plus nos institutions dans leur quête de la compréhension de notre système solaire. Les enjeux de cette mission très ambitieuse sont considérables et fondamentaux au plan scientifique et ses résultats marqueront la prochaine décennie. »

 

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!