easyJet continue de réduire son empreinte carbone

a320neo-family

easyJet présente son nouvel A320neo à Paris et continue de réduire son empreinte carbone

  • L’A320neo permet une réduction de 15% en émissions de CO2 et une diminution de 50% de nuisances sonores
  • easyJet s’inscrit à long terme dans une stratégie de réduction des émissions de CO2 et s’engage dans une croissance responsable sur les aéroports péri-urbains

 

easyJet, compagnie leader en Europe, a présenté officiellement l’un de ses nouveaux A320neo à l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle ce matin. L’A320neo a commencé à voler vers Paris Charles-de-Gaulle en juin 2017 et opère désormais régulièrement des vols vers la plateforme ainsi qu’à Paris-Orly.

 

easyJet est le premier client de ce modèle d’appareil révolutionnaire, avec une commande de 100 unités en plus d’une trentaine d’A321neo, et une option d’achat pour une centaine d’A320neo supplémentaires. Comparé aux précédents modèles, le NEO apporte une amélioration significative sur l’impact environnemental et opérationnel – à savoir, jusqu’à 15% de carburant en moins et donc d’émissions de CO2, et une nuisance sonore diminuée de 50% en phase de décollage et d’atterrissage représentant une amélioration sans précédent pour la qualité de vie des riverains.

 

Depuis 16 ans, et le premier vol d’easyJet à Paris Charles-de-Gaulle à destination de Liverpool, la compagnie reste engagée à maintenir une croissance constante et responsable. easyJet continue d’enregistrer une forte demande au départ de Paris, avec 9 avions basés à Paris Charles-de-Gaulle desservant 43 destinations et 6 avions à Paris-Orly volant vers 19 destinations.

a320neo-family

La compagnie a également publié un bilan environnemental extrêmement positif lors de son rapport annuel de 2017, mettant en avant une réduction de ses émissions de CO2 par passager au kilomètre désormais de 78,62g, comparée à 79,98 l’année précédente.

 

Cette baisse est liée aux objectifs de décabonisation introduits il y a quelques années et favorisant le renouvellement constant d’une flotte de presque 300 appareils, mais aussi le déploiement de procédures opérationnelles plus responsables. Ces émissions par passagers sont en voie d’être réduites d’un tiers d’ici 20 ans.

 

Depuis 2000, easyJet a réduit son empreinte carbone par passager et par kilomètre de plus de 32%. L’objectif est d’atteindre une réduction de 10% supplémentaires entre 2016 et 2022, représentant une diminution totale de 38% à terme par rapport au stade initial de 2000.

 

L’impact le plus important sur l’environnement est lié au kérosène, raison pour laquelle de nombreux projets ont été mis en œuvre, ayant pour vocation à améliorer significativement l’empreinte carbone de la compagnie.

L’avion électrique
En septembre 2017, easyJet annonçait la perspective d’un transport aérien sans kérosène, avec le développement d’un appareil dédié à l’aviation commerciale fonctionnant grâce à des batteries électriques, en partenariat avec Wright Electric. Cette collaboration s’appuie sur la volonté de faire voler des avions électriques sur de courtes distances au sein de l’Europe d’ici une dizaine d’année.

Le roulage à l’hydrogène
easyJet travaille avec Safran Landing Systems afin de tester l’utilisation d’une batterie à hydrogène pour le roulage au sol de ses appareils, offrant un système zéro émission. Compte tenu de la fréquence importante des rotations et la durée moyenne des vols easyJet, environ 4% de la consommation annuelle en carburant est utilisée au sol lors du roulage. La mise en œuvre de cette nouvelle technologie sur toute la flotte d’easyJet permettrait d’économiser jusqu’à 55,000 tonnes de carburant et les émissions de CO2 associées. Des essais sont prévus à l’aéroport de Toulouse d’ici la fin d’année.

 

Des appareils plus écologiques
easyJet opère une flotte de la famille A320 d’Airbus équipée de moteurs CFM56. Depuis l’an dernier, easyJet a introduit une nouvelle génération d’A320neo, équipés d’un moteur CFM LEAP-1A et de ‘Sharklets’ (ailettes aérodynamiques), avec l’objectif d’accueillir 100 appareils d’ici 2022.

 

A partir de l’été 2018, easyJet recevra également 30 A321neo, d’une capacité de 235 sièges (contre 186 sièges pour l’A320neo). Cette nouveauté contribuera également à la réduction de l’empreinte carbone grâce à une meilleure répartition de la quantité de carburant par passager transporté.

 

François Bacchetta, Directeur Général d’easyJet en France, commente :
« Nous sommes très heureux de contribuer à un transport aérien plus responsable pour le futur, avec des résultats déjà très probants et d’importants objectifs pour l’avenir proche, avec une réduction à 77g de CO2 par kilomètre par passager d’ici à 2020. En exploitant une flotte d’avions Airbus neufs, et grâce à un modèle opérationnel plus efficace, nous avons déjà réduit d’un tiers nos émissions de CO2 depuis 2000. Nous sommes ravis de présenter l’A320neo à Paris, qui s’inscrit totalement dans cette démarche et nous pensons qu’il est encore possible d’accroitre nos efforts, en introduisant par exemple l’A31neo qui nous permettra d’apporter de la croissance dans des aéroports saturés, tout en améliorant notre impact environnemental ».

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!