EASYJET CONTINUE D’INVESTIR EN France ET BASE 2 NOUVEAUX AVIONS DANS L’HEXAGONE

spatial

En 20 ans d’histoire avec la France, easyJet a toujours su porter une stratégie d’investissement local forte. 2017 s’inscrit dans la continuité de cette vision sur le long terme avec l’arrivée de 2 nouveaux avions en juin prochain, portant ainsi à 30 le nombre d’avions basés en France, soit plus de 10 % de la flotte totale de la compagnie*.

Consolidation et croissance
20 ans, 5 bases et 200 lignes après le lancement de sa première liaison historique française (Londres Luton-Nice), easyJet poursuit sa stratégie de consolidation de numéro 1 et 2 sur les principaux aéroports français et maintient sa croissance en ajoutant, avec ces 2 avions, plus de 600 000 sièges sur le marché français en 2017. Toujours au coeur du réseau orange, la France sera également alimentée par un nombre de sièges à la hausse provenant d’autres bases du réseau easyJet. Au total, ce sont ainsi 1,5 millions de sièges supplémentaires qui viendront intensifier le flux de touristes loisirs et affaires depuis et vers la France.

Plus de capacité et plus de choix
Sur l’année calendaire 2016, easyJet a intégré 36 nouvelles routes depuis et vers la France. 30 nouvelles lignes ont débutées durant l’été 2016 et 6 autres dès cet automne : Paris CDG-Pristina, Lyon-Vienne, Lyon-Stockholm, Marseille-Berlin, Nantes-Milan, Toulouse- Londres Luton. Sur ces 36 nouvelles liaisons, 5 d’entre elles sont uniquement opérées par easyJet, apportant ainsi une valeur ajoutée au réseau aérien français (Paris CDG-Pristina, Lille-Milan, Bordeaux- Berlin, Marseille- Berlin, Marseille-Glasgow, Nantes-Milan).

Un ancrage national fort
En tant que deuxième compagnie aérienne en France, easyJet est également le deuxième employeur de l’industrie avec plus de 1000 salariés répartis entre Paris et les régions (Lyon, Nice, Toulouse). 72 postes ont été créés à Lyon en 2016 avec l’arrivée de 2 avions supplémentaires ; il en sera de même en 2017 avec les 2 nouveaux Airbus A320 – dont l’attribution de base sera révélée plus tard dans l’automne – qui permettront d’embaucher sur le territoire 72 nouveaux personnels de bord sous contrat de droit local.

François Bacchetta, Directeur Général d’easyJet pour la France, annonce :
« Dès ses premières années easyJet a fait le pari de la France : une destination attractive et dynamique qui est le premier marché easyJet après le Royaume-Uni. Avec un taux de pénétration des low-cost de moins de 30 % en France, nous avons encore de nombreuses opportunités à saisir dans l’hexagone. Notre stratégie d’investissement vise la croissance du nombre de passagers mais aussi une implantation locale sur le long terme contribuant à l’économie locale. »

*la flotte totale d’easyJet est aujourd’hui de 256 avions