easyJet – Point sur le trimestre s’achevant le 31 décembre 2016

liebherr-aerospace-innove

easyJet délivre un premier trimestre solide soutenu par une flexibilité opérationnelle et financière accrue ainsi que par la force de son bilan.

A retenir
 • easyJet continue de dérouler sa stratégie et réalise un premier trimestre solide aligné sur les prévisions.
 • Un investissement en capacité raisonné sur l’ensemble des marchés clés a permis une augmentation de 8,2 % du nombre de passagers.
 • Une amélioration du revenu par siège par rapport aux précédentes prévisions basées sur des taux de remplissage stables.
 • Un fort contrôle des coûts grâce au programme « lean ».
 • Une situation financière renforcée : émission de 500 millions d’euros d’obligations nouvelles, une facilité de crédit revolving de $500 millions étendue sur une année supplémentaire, la première tranche du programme sale and leaseback achevée et une flexibilité accrue de la gestion de la flotte grâce aux discussions menées avec Airbus.
 
 Croissance du chiffre d’affaires
 • Le nombre total de passagers transportés a augmenté de 8,2 millions pour atteindre les 17,4 millions, du fait de l’augmentation de capacité de 19,3 millions de sièges. Le taux de remplissage est en baisse de 0,3 % à 90,0 %.
 • Le revenu total sur le trimestre a augmenté de 7,2 % atteignant £997 millions reflétant l’augmentation de passagers transportés sur la période. Le revenu par siège a baissé de 8,2 % à taux de change constant ou de 1,2 % (courant) à £51,64 par siège.
 • Contrairement aux précédentes estimations, la tendance du revenu par siège connaît une légère amélioration. Ceci s’explique par le réseau leader d’easyJet, ses tarifs attractifs et le maintien de la demande sur nos différents marchés européens ; cela malgré l’augmentation des capacités des concurrents sur les marchés easyJet, du fait d’un prix du carburant à bas coût, et de l’impact de l’attaque du marché de Noël de Berlin.
 • Le revenu ancillaire continue d’augmenter (+19 %), guidé par l’amélioration du catalogue produit à bord et grâce à nos partenariats attractifs.
 
 Une performance robuste sur les coûts
 Le coût par siège global 1, incluant le fuel, s’est amélioré de 2,1 % à taux de change constant, du fait du prix bas du carburant et du contrôle continu des coûts. Le coût par siège hors fuel à taux de change constant a augmenté de 1,1 % sur le trimestre, dans la lignée des prévisions. Le programme lean a permis à easyJet de réaliser une économie de £14 millions au cours du trimestre via l’ingénierie et la maintenance, les économies d’échelle dans les aéroports et les bénéfices du programme de densification de la cabine en cours. Ceci compense la pression de l’inflation sur les coûts ainsi que les ceux liés aux perturbations durant le trimestre essentiellement dues à l’augmentation des compensations EU261. Un bilan renforcé
 • easyJet a émis 500 millions d’euros d’obligations au taux de 1,125 % soutenues par des notations parmi les plus élevées de l’industrie de la part de Moody’s et Standard & Poor’s.
 • easyJet a également étendu sa facilité de crédit revolving d’une valeur de $500 millions d’une année supplémentaire soit jusqu’à 2022.
 • Une plus grande flexibilité de la flotte a été sécurisée avec Airbus avec un préavis réduit à 18 mois pour les demandes de reports de livraisons d’avions.
 • Les liquidités étaient de £1,337 millions (31 décembre 2015 : £743m) et le cash net de £217 millions (31 décembre 2015 : £266m) au 31 décembre 2016. Performance opérationnelle En dépit de conditions météo fortement défavorables en décembre, nous avons réussi à atteindre une ponctualité de 79 % au cours du trimestre.

Performance opérationnelle
En dépit de conditions météo fortement défavorables en décembre, nous avons réussi à atteindre une ponctualité de 79 % au cours du trimestre.

 easyJet est concentrée sur l’amélioration de ses performances opérationnelles et la résilience de son réseau. Pour y parvenir, la compagnie a opéré des changements au sein des programmes et plannings et investit dans la réduction de l’impact des problèmes techniques sur la flotte. Un point sur les progrès et bénéfices de ces mesures sera fait à l’occasion des résultats annuels.
 
 Une performance robuste sur les couts
 • Comme indiqué dans les résultats annuels 2016, easyJet prévoit de devoir supporter un certain nombre de coûts spécifiques au cours de l’année financière 2017. Ces coûts seront publiés au titre d’éléments exceptionnels du bénéfice avant impôt.
 • Le programme de sale and leasback pour 10 A319 entamé début décembre 2016 a généré $144 millions de liquidité. Du fait de l’âge des avions choisis au moment de la transaction et en lien avec la provision de maintenance, easyJet a ainsi exceptionnellement généré £16 millions de charges (légèrement plus favorable que les £20M escomptés).
 • Comme précédemment mentionné, suite au referendum du Royaume-Uni sur la sortie de l’Union Européenne, easyet prévoit d’établir un certificat de transporteur aérien (CTA) dans un autre pays membre de l’Union Européenne. Les droits de vol de 30 % de notre réseau au sein des pays membres de l’UE, hors Royaume-Uni seront ainsi sécurisés. Ce coût exceptionnel est estimé à £10 millions sur 2 ans et jusqu’à £5 millions au cours l’année fiscale 2017 (£400k pour le premier trimestre). Le principal poste de dépense étant le réenregistrement des avions sous le nouveau CTA au sein de l’Union Européenne.
 • Nous avons commencé à mettre en oeuvre les premiers enseignements de notre revue organisationnelle, ayant pour objectif la mise en place d’une structure plus efficace au sein d’easyJet. Les coût induits à date sont négligeables et plus de détails seront fournis au cours de l’année 2017. Nous continuons de viser un retour sur investissement des coûts générés de l’ordre de 6 à 9 mois.
 
 Carolyn McCall, easyJet Chief Executive commente :
 « easyJet a délivré un solide premier trimestre avec des revenus, coûts et nombre de passagers alignés sur les prévisions et ce, en dépit d’un environnement opérationnel et tarifaire difficile.
 
 La demande du consommateur reste forte, avec un nombre de passagers en hausse de 8,2 %, une croissance du chiffre d’affaires de 7,2 % et un coût par siège en baisse de 2 %, à taux de change constant. La combinaison d’une livre Sterling faible et de la variation du prix du fuel a un impact négatif plus fort qu’estimé de £35 millions. Cependant, easyJet a renforcé la réduction de ses coûts contrôlables tels que l’ingénierie, la maintenance, les aéroports non régulés et les frais généraux.
 
 easyJet continue de croître de manière raisonnée dans ses marchés principaux avec une augmentation de capacité de 9 % à l’échelle de notre réseau. Notre priorité a été de générer une croissance profitable et durable en renforçant nos positions de leaders dans les aéroports les plus importants et les plus fréquentés d’Europe. La tendance du revenu par siège sur une base annuelle est à l’amélioration, soutenue par une demande persistante sur l’ensemble de nos marchés européens. Les réservations pour les mois à venir sont également en hausse par rapport à l’année dernière ».