Quand les entreprises de l’air et de l’espace viennent à la rencontre des futur(e)s ingénieur(e)s de l’IPSA

Réunissant près de 85 professionnels appartenant à 35 entreprises à la recherche de jeunes ingénieurs pour un stage, la dernière édition du Forum Entreprises de l’IPSA Paris s’est déroulée le jeudi 7 décembre sur le campus de l’école. L’occasion de revenir sur cet événement en compagnie de Jean-Marie Le Stum, directeur des relations entreprises.

Quel est le but du Forum Entreprises ?

Jean-Marie Le Stum : De manière globale, cet événement permet d’abord de mettre en adéquation les formations de l’IPSA avec le monde industriel tout en renforçant le lien privilégié qui unit l’école et ses partenaires professionnels. Ensuite, pour les IPSAliens en recherche de stage, ce Forum leur offre l’occasion de se positionner le même jour et au même endroit auprès de plusieurs recruteurs et de mieux comprendre les attentes de ces derniers. Il s’agit aussi d’un exercice très utile pour ceux qui seront ingénieurs à la fin de l’année : le Forum leur permet de récupérer des contacts avec de nombreuses entreprises et de mieux se préparer à leur entrée officielle dans le monde du travail.

Pour cette édition, 35 entités étaient présentes. Quel spectre d’activités couvraient-elles ?

Le panel était assez représentatif de la filière aéronautique et spatial, avec aussi bien des entreprises de services du numérique (ESN) que des bureaux d’ingénierie, des constructeurs ou des acteurs de la supply chain. Les institutionnels également présents, avec notamment la Marine Nationale, la Gendarmerie Nationale ou encore l’armée de l’Air. La centaine d’étudiants présente avait donc le choix ! D’ailleurs, l’intérêt a été tel que le Forum s’est poursuivi bien après l’heure de fermeture prévue : certaines entreprises comme par exemple Bassetti ou Nexter ayant particulièrement été demandées par les IPSAliens, il a fallu prolonger le créneau des entretiens pour satisfaire tout le monde.

Lors de l’événement, en plus de l’après-midi consacrée aux rencontres entre étudiants et recruteurs, l’IPSA propose aussi plusieurs conférences. Sur quoi portaient-elles ?


Réservées aux étudiants, ces conférences ont souvent vocation à présenter soit des nouvelles tendances du secteur de l’air et de l’espace, soit des alternatives innovantes concernant la recherche d’entreprise. Cette année, nous avons privilégié de les axer autour des nouveaux outils de prospection RH. Ainsi, une première conférence était donnée par les équipes d’Air&Jobs, une start-up créée par Air & Cosmos, un partenaire de l’IPSA, proposant des offres d’emplois via leur appli mobile. Une deuxième conférence se tenait ensuite, plus orientée sur l’ingénierie car animée par Bassetti, également partenaire de longue date de l’école. Elle permettait aux étudiants d’en savoir plus sur les coulisses de l’entreprise à travers trois personnes évoluant chez Bassetti : le responsable du site parisien, mais aussi un Ancien de l’école recruté il y a 3 ans et un étudiant actuel y effectuant son stage. Enfin, une troisième conférence était dédiée à l’application Bonanza qui facilite la recherche d’alternances et de stages et a été créée par deux Anciens de l’école ayant fait le choix de l’entrepreneuriat : Franck Lapalus-Magnan et Mathieu Marziou (IPSA promo 2016).

Quand l’IPSA décrypte les besoins des entreprises

En plus d’organiser régulièrement son Forum Entreprises, l’IPSA est particulièrement à l’écoute des attentes des acteurs de l’aéronautique et du spatial. Les participants à la dernière édition du Forum ont d’ailleurs confirmé les récents résultats de l’Observatoire des métiers de l’air et de l’espace, la grande enquête réalisée par l’école et l’Institut IPSOS auprès de plus de 200 dirigeants d’entreprises qui rappelait la bonne santé du secteur et la pertinence de la formation IPSAlienne.

About the Author

nicolastenoux
Nicolas Tenoux, né en 1983 à Paris, possède une triple formation. Il est Pilote de ligne, ingénieur en aéronautique (diplômé de l’IPSA et de l’ENAC) et titulaire de certificats en management. Après avoir travaillé comme ingénieur qualité et piloté dans l'aviation d'affaires, il vole aujourd'hui sur Airbus A320. Parallèlement, il réalise des activités de coaching, de consulting et d'instruction. Suivez Nicolas Tenoux sur les réseaux sociaux : LinkedIn ; Twitter ; Instagram ; Google+ ; YouTube
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!