Entretien avec Christophe Benaroya, directeur du MBA Aerospace à la Toulouse Business School

Docteur en recherche marketing et professeur spécialiste du marché aéronautique, Christophe Benaroya est aujourd’hui à la tête MBA Aerospace à la Toulouse Business School. Lors d’une entrevue, nous avons souhaité lui poser des questions sur la formation qu’il dirige et notamment sur les enjeux d’un partenariat entre les industries aéronautiques indiennes et l’école toulousaine.

Christophe Benaroya sera présent le 25 septembre prochain lors de la conférence organisée par l’Indian Institue of Management Bangalore, TBS et l’Excellence Club Aerospace sur le thème « doing business with India ». 

 

Dans une ville aérospatiale comme Toulouse, la présence d’un MBA Aerospace apparaît presque comme une normalité. Les origines de cette formation témoignent cependant de l’existence d’un véritable besoin. Pouvez-vous nous en dire plus ?

« Le MBA Aerospace de TBS s’est progressivement mis en place à la fin des années 90, en concertation avec les industriels. A l’époque, la ville de Toulouse brille par son excellence en aéronautique et réunit déjà des entités européennes majeures à l’image d’Airbus, ATR, Thales ou le CNES. Malgré l’existence d’un fort savoir-faire technique en région toulousaine, ces dernières regrettent l’absence de compétences managériales fortes dans le secteur aéronautique et d’une ouverture internationale. C’est donc sous l’impulsion de ces entreprises et TBS que le MBA Aerospace est mis en place, avec pour mission de former des experts en gestion de la filière aérospatiale, tout en ouvrant la formation aux étrangers. »

En 2018, le besoin initial qui a lancé la formation est plus que jamais présent. Stimulée par l’augmentation du nombre de passagers transportés chaque année, notre industrie aéronautique bénéficie d’un taux de croissance phénoménale. L’arrivée de nouveaux modèles économiques comme ceux des compagnies à bas-coûts renforcent davantage la nécessité de former des manageurs compétents et spécialistes de la filière.

 

 

De quels types de profils les promotions du MBA Aerospace sont-elles donc constituées ?

« Le principal intérêt de la formation réside dans le partage d’expériences entre étudiants. Nous savons qu’il faut que les personnes formées aient été confrontées à des situations managériales plus ou moins complexes, pour qu’elles tirent les bénéfices de l’apprentissage. Ces composantes de leur parcours ont suscité en elles la volonté de se rapprocher d’une formation en management adaptée à l’industrie aérospatiale. En comprenant quelles ont été les difficultés rencontrées dans le parcours des étudiants, nous sommes à même de leur apporter les conseils appropriés et de mieux les former. C’est donc pour ces raisons que nous n’accueillons que des professionnels avec une expérience d’au moins cinq ans en aéronautique – la réalité montre que la moyenne de l’expérience des participants est en fait de plus de 12 ans. »

 

Voilà quelques années, le MBA Aerospace a amorcé une collaboration avec l’Inde. De nombreux étudiants indiens rejoignent la filière tous les ans. Quels sont les fondements d’un tel partenariat ?

« C’est lors d’un salon en Allemagne que la première rencontre avec des acteurs de l’industrie aéronautique indienne s’est faite. Nos routes se sont bien croisées et cela nous a permis de découvrir que les industriels aéronautiques basés en Inde faisaient le même constat que leurs homologues toulousains à la fin des années 90 : beaucoup de compétences techniques, mais un manque en compétences managériales. L’ouverture sur l’international de l’industrie aéronautique d’une nation en pleine émergence faisait également partie des motivations qui ont conduit à la création d’un partenariat entre TBS et les entreprises indiennes en 2013. »

 

Le taux de croissance actuel de l’industrie aéronautique indienne suscite de gros besoins en compétences managériales @PilotGo

 

En 2018, l’Inde fait indéniablement partie des grandes puissances aérospatiales émergentes. Comment cela se traduit-il sur place ? Quel est votre regard sur l’avenir de l’industrie aéronautique dans ce pays ?

« Le marché de l’aéronautique et du spatial explose en Inde. Les sous-traitants du secteur recrutent en masse et renforcent la nécessité de former des experts en management de l’industrie aéronautique. Il semble donc que l’avenir s’annonce prometteur pour l’industrie aéronautique de cette ancienne colonie britannique. Il sera toutefois nécessaire de mobiliser la capacité des entités locales à maintenir un équilibre entre compétences techniques et compétences managériales pour assurer une croissance sereine. En résumé, le marché indien s’ouvre et de nombreuses collaborations prometteuses ont déjà lieu entre les écosystèmes Européen et Indien »

Collaborer avec les entreprises indiennes est une opportunité prometteuse pour les acteurs aéronautiques européens : l’Inde compte près de 7,5 millions d’emplois liés aux activités aérospatiales. Avec un trafic de passagers qui a doublé entre 2010 et 2017, les prévisions estiment que le pays deviendra le troisième marché mondial pour le transport aérien, dès 2026.

Informations sur la conférence Excellence Club Aerospace du 25 septembre « how to do business with India? » : Soirée Excellence Club 25 septembre

 

Propos recueillis par Loïck LAROCHE-JOUBERT

Image à la une : Toulouse Business School

 

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!