Evolution de la gouvernance d’Arianespace pour renforcer la cohérence d’action avec Airbus Safran Launchers

liebherr-aerospace-innove
  • La nouvelle gouvernance a été validée lors des assemblées générales annuelles d’Arianespace SAS et Arianespace Participation. 
  • Alain Charmeau, Président exécutif d’Airbus Safran Launchers, devient également Président du Conseil d’administration de la société holding Arianespace Participation.
  • Stéphane Israël, Président d’Arianespace SAS et Directeur général d’Arianespace Participation, entre au comité exécutif d’Airbus Safran Launchers en tant que Directeur des programmes de lanceurs civils.

 

Au cours de l’Assemblée générale annuelle d’Arianespace, qui s’est tenue lundi 27 mars, les actionnaires ont voté à l’unanimité l’évolution de la forme juridique de l’opérateur de lancement, filiale d’Airbus Safran Launchers, qui devient une SAS (Société par Actions Simplifiée).

 

Cette modification a pour but de simplifier et de moderniser la gouvernance d’Arianespace. Elle permettra plus de réactivité et facilitera les relations entre les maîtres d’œuvre industriels et Arianespace SAS, tout en étant cohérente avec le nouvel actionnariat d’Arianespace Participation.

 

L’évolution de la forme juridique d’Arianespace s’accompagne d’une évolution de sa gouvernance, permettant une plus grande cohérence d’action entre l’opérateur de lancements et sa maison mère, maître d’œuvre des lanceurs Ariane. A ce titre, le Président exécutif d’Airbus Safran Launchers, Alain Charmeau, devient également Président du Conseil d’administration de la société holding Arianespace Participation. Le Président d’Arianespace SAS, Stéphane Israël, également  Directeur général d’Arianespace Participation, entre au comité exécutif d’Airbus Safran Launchers en tant que Directeur en charge du pilotage des programmes de lanceurs civils, Ariane 5 et Ariane 6. Cette fonction était assurée précédemment, à titre transitoire, par Alain Charmeau.

 

 » Cette évolution s’inscrit dans la continuité de la rationalisation de la gouvernance de la filière européenne des lanceurs, que nous menons depuis 2014. Elle permet de placer sous une responsabilité unique, celle de Stéphane Israël, l’ensemble de l’organisation industrielle d’Ariane 5, depuis la production jusqu’à la commercialisation, tout en préparant le développement, la production et la commercialisation d’Ariane 6 dans les meilleures conditions et pour le plus grand bénéfice des clients d’Arianespace « , s’est félicité Alain Charmeau.

 

Stéphane Israël a ajouté :  » Forte de cette nouvelle gouvernance, Arianespace pourra s’appuyer sur son maître d’œuvre industriel et premier actionnaire, Airbus Safran Launchers, pour toujours mieux répondre aux attentes de ses clients ainsi qu’aux évolutions du marché. Je tiens à remercier Alain Charmeau pour sa confiance. Je m’emploierai à créer des synergies entre Arianespace et Airbus Safran Launchers qui seront sources d’opportunités pour l’ensemble des équipes des deux entreprises. Dans ce nouveau contexte, Arianespace travaillera également de façon plus intégrée avec Avio/ELV pour le succès de Vega et confirmera son engagement autour de l’exploitation de Soyuz avec son partenaire Roscosmos.  »

 

Cette évolution a été présentée à l’ESA le 16 mars après avoir reçu un avis positif de la part des représentants du personnel d’Arianespace au cours du mois de février 2017.

 

Airbus Safran Launchers est actionnaire à 74% d’Arianespace depuis le 31 décembre 2016.

 

A propos d’Airbus Safran Launchers

Airbus Safran Launchers développe et fournit des solutions innovantes et compétitives dans le domaine des lanceurs spatiaux civils et militaires. Maître d’œuvre des familles de lanceurs européens Ariane 5 et Ariane 6, et des missiles de la force de dissuasion océanique française, elle maîtrise les technologies les plus avancées en matière de systèmes de lancement et de propulsion. Airbus Safran Launchers est une co-entreprise détenue à 50% par Airbus Defence and Space et à 50% par Safran, née de l’ambition des deux groupes de porter l’industrie spatiale européenne au plus haut niveau. Avec un chiffre d’affaires estimé de 2,5 milliards d’euros, elle emploie plus de 8 000 personnes hautement qualifiées sur plus de 13 sites principaux en France et en Allemagne.

 

A propos d’Arianespace

Pour mettre l’espace au service d’une vie meilleure sur Terre, Arianespace garantit l’accès à des services et solutions de transport spatial pour tout type de satellites, institutionnels et commerciaux, vers toutes les orbites. Depuis 1980, Arianespace a mis en orbite plus de 550 satellites, grâce à ses 3 lanceurs (Ariane, Soyuz et Vega), depuis l’Amérique du sud en Guyane française et depuis l’Asie centrale à Baïkonour.

La société, dont le siège social se situe à Évry, France, est également implantée à Kourou (avec l’établissement de Guyane au Centre Spatial Guyanais, Port spatial de l’Europe), à Washington D.C., à Tokyo et à Singapour. Arianespace est une filiale d’Airbus Safran Launchers qui détient 74% de son capital, les 17 autres actionnaires représentant l’industrie européenne des lanceurs.