previous arrow
next arrow
Slider

Farnborough Airshow : Mitsubishi remet son MRJ dans la course aux avions régionaux

Latécoère a remporté en 2017 un contrat pour le développement des câblages de systèmes électriques complexes pour le programme du Mitsubishi MRJ90 @Mitsubishi

Après un premier vol en 2015, le MRJ90 (Mitsubishi Regional Jet 90) n’a fait qu’une seule apparition en public, à l’occasion du salon du Bourget 2017. Cette année, l’avion a produit une remarquable démonstration en vol lors du Farnborough Airshow. Pour un programme dont les retards n’ont cessé de s’accumuler, il s’agit d’un véritable signe de retour sur le droit chemin.

 

Un nouvel entrant sur le segment des transporteurs régionaux pas si nouveau

Le MRJ90 est lancé à la fin des années 2000, à une époque où le marché des transporteurs régionaux offre suffisamment de potentiel pour accueillir plusieurs concurrents. Alors que Bombardier planche sur son CSerie et qu’Embraer accumule les ventes de son E-jet, Mitsubishi estime que le temps est venu d’investir dans son plus ambitieux programme aéronautique en quarante ans.

Sur le papier, le MRJ90 s’annonce prometteur : avec une capacité de 90 passagers et des moteurs de dernière génération conçus par Pratt & Withney, les compagnies aériennes peuvent disposer d’un avion de transport régional économique et performant. Mais concevoir et produire un avion de ligne n’est pas une mince affaire.

Très vite, les directeurs du développement de l’avion sont contraints de repousser la date de première livraison. Initialement prévue pour 2014, celle-ci n’interviendra pas avant 2020. En cause, des erreurs de conception qui compromettent la certification de l’appareil, notamment au niveau des systèmes embarqués.

Chez les dirigeants Mitsubishi, l’organisation managériale est largement mise en cause pour expliquer que de telles choses se soient produites. Alors que les avionneurs traditionnels créent des équipes de développement multi-compétences (ingénierie, production, commercial …) pour chaque composant de l’avion, Mitsubishi avait fait le choix d’une organisation séparant ces différentes compétences. La perte de flexibilité pénalisait fortement l’avancée de la conception.

 

Vers de nouveaux espoirs

A Farnborough, Mitsubishi a souhaité montrer un signe de bonne santé et a surtout voulu réaffirmer que les leçons du passé ont été tirées. Avec une organisation managériale redéfinie, les équipes de développement de l’avion avancent désormais vers l’objectif d’une première livraison à la compagnie de lancement ANA en 2020.

 

Mitsubishi a participé au salon de Farnborough en exposant son MRJ90 en vol comme au sol @AeroMorning

 

La campagne d’essais en vol se poursuit actuellement aux Etats-Unis, où elle a été initiée. D’après les officiels, les essais pour la certification devraient reprendre en septembre prochain. En attendant, le MRJ a démontré qu’il fait désormais bien partie du paysage des avions de transport régional, grâce à des démonstrations en vol à Farnborough. L’équipe commerciale a maintenant toutes les raisons de regagner confiance en son MRJ90, puisque celui-ci compte 213 unités sur son carnet de commandes.

 

Loïck LAROCHE-JOUBERT, à Farnborough pour AeroMorning

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!