Inauguration du centre de contrôle de mission français de Cospas-Sarsat et du SAR-Galileo Service Centre

leader-francais-drone-delair-tech

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a inauguré mardi 28 juin au Centre Spatial de Toulouse (CST), le Centre de contrôle de mission français (FMCC) de Cospas-Sarsat et le SAR-Galileo Service Centre en présence de Pierre Delsaux, Directeur Général adjoint responsable des activités spatiales à la Commission Européenne, Bruno Chazal, Président du Conseil de Cospas-Sarsat ainsi que de représentants du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, de la Direction Générale de l’Aviation Civile et de la Direction des Affaires Maritimes.

Créé pendant la guerre froide, par la France, le Canada, les États-Unis et l’URSS, le programme Cospas-Sarsat est un système de détection, de localisation et de transmission par satellites d’alertes de détresse pour la recherche et le sauvetage (Search and Rescue, SAR). Cospas-Sarsat fournit à la communauté internationale des données de localisation précises et fiables, pour assister les opérations de recherches et de sauvetage, en utilisant des instruments spatiaux et des installations au sol pour détecter et localiser les signaux des balises de détresse. Cospas-Sarsat a contribué au sauvetage de 40.000 vies humaines dans le monde entier depuis sa création au cours de 11.000 événements.

2016 est une période clé pour Cospas-Sarsat avec la préparation d’une deuxième génération de balises de détresse et surtout, avec la transition des systèmes actuellement opérationnels (LEOSAR basé sur des satellites en orbite basse et GEOSAR sur des satellites en orbite géostationnaire) vers un système MEOSAR, qui utilise des satellites en orbite moyenne, Galileo pour l’Europe, GPS pour les États-Unis et Glonass pour la Russie. Ainsi MEOSAR permettra de disposer à la fois d’une couverture mondiale et de la capacité de fournir une localisation précise des balises de détresse activées et cela, en quasi temps réel. MEOSAR utilise de façon très significative le service SAR-Galileo de la Commission européenne avec laquelle le CNES dispose d’un contrat-cadre, établi en 2016 pour 10 ans, pour son rôle d’opérateur et celui d’expert pour assurer le suivi des performances du système.

Les évolutions que Cospas-Sarsat a connues dans son histoire n’ont jamais été aussi riches qu’actuellement

Aussi Lors de son discours inaugural, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré : « Les évolutions que Cospas-Sarsat a connues dans son histoire n’ont jamais été aussi riches qu’actuellement. Le CNES, organisme coopérateur de Cospas-Sarsat pour la France, désigné par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, est fier du travail effectué avec ses partenaires nationaux, avec la Commission européenne et avec les autorités de recherche et sauvetage à l’étranger. Tous ces efforts, tous ces moyens, tous ces succès, permettent de perpétuer notre action au service des citoyens européens et du reste du monde, pour contribuer à sauver des vies ce qui est définitivement la plus belle des missions. »