L’A330neo, performant pour le « fuel burn »

landing-a330neo-first-flight

L’A330neo qui a fait son premier vol la semaine dernière est une nouvelle structure, avec une nouvelle voilure et des winglets, qui sont assemblés avec un moteur qui certes vole déjà sur Boeing, mais qui ne vole pas encore sur les Airbus.

Ainsi doté d’un nouveau moteur qui est assemblé avec une nouvelle structure l’A330neo sera soumis à de nombreux essais. Un total de 1100 heures de vol et qui conduira Airbus à une première certification au début de l’an prochain.
Un deuxième prototype arrive d’ici un mois et avec ces deux premiers appareils, Airbus va pouvoir conduire une nouvelle campagne d’essais puisque l’A330neo est fait d’ un nouvel assemblage structure (airframe) avec des nouveaux mâts et un nouveau moteur, le tout occasionnant beaucoup d’essais qui concerneront les commandes de vol, le moteur, le système autoland,
Ces essais se porteront ausssi sur la performance de l’avion, ce qui est très important pour le client final. C’est la performance totale de l’avion qui est importante pour leclient puisqu’elle lui permet de faire des bénéfices ou pas.
Patrick du ché, patron des essais en vol d’Airbus a déclaré: « Le 330neo de ce point de vue là à un target très agressif pour le fuel burn, et seulement sur le moteur c’est déjà 10% de gains, et si on ajoute la structure on obtiens des gains supérieurs »

Il ajoute qu’Airbus a déjà 212 Commandes avec 12 clients différents, un beau futur qui s’annonce pour l’A330neo et affirme être convaincu qu’à l’issue de la campagne d’essais il y aura encore plus de commandes pour le grand bénéfice des Compagnies clientes.

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!