L’A380, FLEURON DU 21EME SIECLE, VIENT D’ACCOMPLIR SON PREMIER VOL AVEC SUCCES

Le décollage, les essais et l’atterissage de l’A380 se sont déroulés avec succès le Mercredi 27 Avril. Le silence de l’avion au décollage est impressionnant. Le succès de ce nouveau gros porteur A380, la réussite de son décollage et de son atterissage démontre que l’Europe, en unissant ses forces, comme ce fut le cas pour cet avion, est capable du meilleur.

Le premier A380 destiné aux essais en vol a atterri sur l’aéroport international de Toulouse-Blagnac, à 14.23 heures locale (12.23h UTC), après avoir réalisé avec succès son premier vol, qui a duré trois heures et 54 minutes. L’équipage du premier vol de l’A380 comprenait Claude Lelaie, Senior Vice President Flight Division, et Jacques Rosay, Vice President et Chef Pilote d’Essais, tous deux commandants de bord, ainsi que Fernando Alonso, Vice President Flight Division, Flight Test Engineering, qui dirigeait une équipe de deux ingénieurs navigants d’essais, Jacky Joye et Manfred Birnfeld, et Gérard Desbois, mécanicien navigant d’essais. L’avion, immatriculé F-WWOW, est équipé de quatre réacteurs Trent 900 de Rolls-Royce.

Après l’atterrissage, les deux commandants de bord, Claude Lelaie, Senior Vice President Airbus Flight Division et Jacques Rosay, Vice President et Chef Pilote d’Essais, ont confirmé que le nouvel appareil et sa motorisation s’étaient comportés comme prévu.
« Notre premier vol a été couronné de succès et nous avons pu en apprécier intensément chaque minute. Il reste, bien sûr, beaucoup de choses à faire, mais au cours de cette première expérience, nous avons pris réellement conscience du potentiel de ce magnifique appareil. Même au sol, au cours des essais initiaux, nous avions déjà pu sentir que l’A380 se pilote aussi facilement que tout autre appareil. L’ensemble des systèmes et les moteurs Rolls-Royce se sont aussi très bien comportés », a commenté Claude Lelaie. « Pendant les premières minutes du vol, nous avons été impressionnés par les qualités de pilotage de l’avion, qui correspondaient tout à fait à ce que nous avions ressenti sur simulateur. Il ne fait aucun doute que les pilotes d’ Airbus se sentiront tout de suite à l’aise à bord de l’A380. Cet avion fait bien partie de la famille Airbus. Nous avons pu également apprécier les nouvelles caractéristiques du poste de pilotage, notamment l’interactivité, les écrans d’affichage vertical, les nouvelles interfaces, qui rendent le travail de l’équipage plus aisé et efficace, et je voudrais remercier les pilotes des compagnies clientes, qui ont largement contribué à la définition de cette conception, » a pour sa part ajouté Jacques Rosay.

Noël Forgeard, Président d’Airbus, a remercié l’équipage pour sa performance : « Je tiens à remercier Claude Lelaie, Jacques Rosay, Fernando Alonso et toute l’équipe pour le succès de ce premier vol. Je remercie aussi sincèrement tous ceux qui, dans les bureaux d’études, au niveau des programmes et de la production, ainsi que les équipes au sol, ont travaillé dur, sans relâche, afin que ce jour devienne réalité. J’adresse les mêmes remerciements à tous ceux qui, au sein des compagnies aériennes, ont contribué à la conception de cet appareil, ainsi qu’à tous les fournisseurs, les autorités aéroportuaires et tous ceux qui ont participé à la définition du fleuron du 21ème siècle, qui a désormais décollé. »

Pour son premier vol, l’A380 a décollé avec une masse de 421 tonnes, à ce jour la masse la plus importante pour un avion civil. Au cours du vol, qui a conduit l’appareil dans le Sud-Ouest de la France, les six membres d’équipage ont pu explorer le domaine de vol de l’avion comme prévu. Ils ont pu également évaluer les qualités de pilotage de l’A380 au moyen des lois de commande directes et normales, d’essais en configuration trains rentrés et sortis, ainsi qu’avec différents réglages de becs et de volets au cours de la partie du vol réalisée en altitude de croisière. L’équipage a réalisé une première évaluation des niveaux de confort sur le pont principal et le pont supérieur, confirmant ainsi une cabine très silencieuse et un vol confortable.

Ce premier vol, durant lequel tous les objectifs majeurs ont été remplis, marque le début d’une campagne d’essais en vol rigoureuse de quelque 2 500 heures de vol, et à laquelle prendront part cinq A380, dont l’un sera utilisé pour la certification des réacteurs GP7200 d’Engine Alliance. Cette campagne mènera à la certification de l’appareil, suivie de sa mise en ligne au deuxième semestre de 2006 auprès de Singapore Airlines, son premier utilisateur. L’envergure et la rigueur du programme d’essais en vol et au sol de l’A380 devraient également permettre de préparer une mise en ligne aisée.

Pendant toute la phase de développement, de nombreux travaux ont été effectués pour s’assurer que l’appareil double pont entièrement nouveau pourra être exploité sur des pistes déjà existantes, capables de recevoir le 747, et ne requerra aucune adaptation significative d’infrastructure. Une soixantaine d’aéroports seront prêts à accueillir les A380 en service d’ici 2010, et ce nombre grandira au fur et à mesure que le nombre d’utilisateurs augmentera, au cours des années à venir.

Pour obtenir davantage d’informations sur le programme A380, l’avion et son équipage, veuillez consulter le site Web : www.airbus.com.

Airbus, l’un des principaux avionneurs mondiaux, offre la gamme de produits la plus moderne et la plus complète du marché. Société d’envergure internationale, Airbus dispose de bureaux d’études et de sites de fabrication en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne, ainsi que de filiales aux Etats-Unis, en Chine et au Japon. Airbus, dont le siège se trouve à Toulouse, est un partenariat entre EADS et BAE Systems.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!