previous arrow
next arrow
Slider

L’ATR 72-600 arrive en Angola

L'ATR 72-600 arrive en Angola

La compagnie aérienne privée angolaise Bestfly loue deux ATR 72-600 à Acia Aero

Paris-Le Bourget, 18 juin 2019 — L’ATR 72-600, appareil numéro un du marché régional, ajoutera l’Angola à la liste des pays qu’il dessert à partir de juillet. L’entreprise privée Bestfly prendra livraison de deux ATR 72-600 loués auprès d’Acia Aero afin d’offrir des vols d’affaires et des liaisons charters dédiées aux entreprises dans l’ensemble du pays. ATR fournira également des services de maintenance et de formation à Bestfly. Avec une consommation de carburant inférieure de 40 % à celle des jets régionaux, un taux de fiabilité exceptionnel et une capacité d’accès à un très grand nombre d’aéroports, la flexibilité opérationnelle de la série ATR -600 en fait l’avion idéal pour une large gamme d’opérations.

Nuno Pereira, Président-directeur général de Bestfly, a déclaré : « Il est évidemment essentiel pour nous d’être en mesure de répondre aux besoins de nos clients, qui dépendent de la flexibilité et de la fiabilité de nos solutions. C’est ce que nous faisons depuis la création de BestFly en 2009. L’ATR 72-600 a permis d’offrir une connectivité régionale dans le monde entier grâce à ses coûts opérationnels imbattables et à son taux de fiabilité de 99,7 %, qui en font l’appareil idéal pour nos entreprises clientes. Cet événement représente un jalon clé dans l’histoire de BestFly ; il illustre notre évolution d’un opérateur d’aviation d’affaires pure à un opérateur d’aviation régionale en quête permanente des solutions les plus adaptées pour nos entreprises clientes, via des relations stratégiques telles que celles que nous entretenons avec ACIA et ATR. Nous nous réjouissons d’accueillir ces appareils dans notre flotte en juillet. »

Mark Hurst, Président-directeur général d’Acia Aero, a indiqué : « Nous sommes ravis d’être témoins de l’introduction des ATR en Angola, et reconnaissants de la coopération entre nos trois entreprises qui l’a rendu possible. L’ATR, qu’il soit opéré en configuration passager ou cargo, est une valeur sûre pour les compagnies aériennes du monde entier, qui peuvent compter sur ses performances économiques, sa flexibilité opérationnelle et sa grande fiabilité. Il est parfaitement adapté aux vols d’affaires et aux liaisons charters dédiées aux entreprises. Nous avons hâte de développer, avec Bestfly, la demande pour ce type d’appareils en Angola. »

Fabrice Vautier, Directeur commercial d’ATR, a ajouté : « Nous sommes reconnaissants du soutien et de la coopération de Bestfly et d’Acia Aero pour la concrétisation de cet accord. Il est toujours réjouissant d’accueillir un nouvel opérateur ayant un niveau d’exigence aussi élevé que Bestfly et de voir nos avions voler dans un nouveau pays. La décision de Bestfly est tout à fait logique. L’ATR 72 -600 consomme 40 % de carburant de moins et émet 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Sur un continent où les prix du carburant figurent parmi les plus élevés au monde, cette différence représente un avantage indéniable pour les opérateurs. »

D’après les prévisions de marché d’ATR, la région Afrique et Moyen-Orient devrait avoir besoin de 300 nouveaux turbopropulseurs dans les 20 ans à venir. L’aviation régionale fournit une connectivité essentielle partout dans le monde. Une augmentation de 10 % des vols régionaux engendre une augmentation de 5 % du tourisme, de 6 % du PIB régional et de 8 % des investissements directs étrangers. Les turbopropulseurs sont des outils clés pour relier les communautés du monde entier : 36 % des aéroports commerciaux sont exclusivement desservis par des turbopropulseurs, et 50 % le sont exclusivement par des avions régionaux.

À propos de Bestfly :

Bestfly est un groupe d’entreprises du marché de l’aviation angolais, créé en novembre 2009. Le service rendu au client est et sera toujours l’objectif premier du groupe et la raison pour laquelle il est numéro un sur son marché. Le groupe propose des services d’assistance au sol, de gestion d’appareils, de liaisons charters, ainsi que des hélicoptères off-shore à l’industrie pétrolière et gazière.

À propos d’ATR :

ATR est le numéro un mondial de la construction d’avions régionaux. Ses ATR 42 et 72 sont les avions de moins de 90 places les plus vendus au monde. En 2018, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dollars. Dans leur vision fédératrice, les 1 400 employés de l’entreprise s’engagent à rapprocher les communautés et à aider chacun à évoluer de manière responsable, quelle que soit sa situation géographique. Grâce à l’efficacité de la technologie des turbopropulseurs et aux efforts d’innovation continue déployés par l’entreprise, l’ATR est utilisé sur 100 nouvelles liaisons chaque année, consomme 40 % de carburant de moins et rejette 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Toutes ces raisons ont incité quelque 200 entreprises dans 100 pays du monde entier à adopter des modèles ATR. ATR est un partenariat entre Airbus et Leonardo.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!