Le défi de 25 étudiants: développer un microjet pour le marché de demain

aeromar-signs-atr-turboprop-onvestissement et innovation aeronautique

« En septembre 2014, une équipe d’étudiants à l’Institut Polytechnique des Sciences Avancées (IPSA) de Toulouse s’est lancée dans la création d’une association avec un projet fou : concevoir un microjet !

Bien qu’ambitieux, cet objectif a depuis réuni d’autres passionnés parmi les élèves de l’école. Tous sont conscients que, pour parvenir à mettre au point un tel appareil, il faudra passer par la réalisation d’étapes préliminaires, comme l’étude de marché ou l’étude de faisabilité technique.

Chez IPSA Jet, il y a des conditions pour être membre, mais l’une d’entre elle sort du lot tant elle est importante : il faut aimer les choses de l’air, être un(e) véritable passionné(e). Car vouloir participer à un projet aussi ambitieux nécessite beaucoup de motivation et d’intérêt de la part des étudiants. A l’IPSA, ces étudiants sont formés en cinq années après le BAC, sur la base d’une filière scientifique. A la clef, un diplôme d’ingénieur reconnu et dont les détenteurs n’ont jamais cessé de faire valoir les atouts au cours des 60 dernières années chez les plus grandes entreprises aéronautiques.

Nous en savons maintenant davantage sur les ipsaliens, mais parlons un peu des microjets. Que sont-ils ?

Les microjets sont les plus petits aéronefs équipés d’un réacteur (ou moteur à réaction). Cette technologie, apparue pendant la deuxième guerre mondiale, a fait ses preuves dans le domaine du transport aérien civil et de l’aviation militaire. Les microjets étendent en quelque sorte le domaine d’utilisation du réacteur, en lui ouvrant les portes de l’aviation de loisir : les microjets ne pèsent guère plus de 600 kg à vide et sont comparables à des avions comme les ULM multiaxes. Ce sont des avions destinés aux pilotes privés qui souhaitent s’essayer à toutes les fantaisies du pilotage et s’adonner au plaisir si envoutant du vol à grande vitesse. Dans les années 60, de nombreux avionneurs se sont lancés dans le développement d’un microjet, mais peu ont abouti … on saura plus tard que la technologie du réacteur n’était pas encore assez « mature » pour équiper des avions aussi légers et concurrencer les avions de même dimensions équipés de moteurs à piston. De nos jours, les choses ont changé. Premièrement les réacteurs ont beaucoup évolué, ils se prêtent désormais bien à équiper des petits avions (consommation fortement améliorée…). Deuxièmement parce que des fabricants d’avions diffusent aujourd’hui des microjets. Citons parmi eux le plus célèbre, le Subsonex, vendu par le fabricant américain d’avions légers en kit Sonex. Malheureusement, les quelques microjets vendus actuellement sur le marché ne sont disponibles qu’en kit et n’offrent à leur propriétaire qu’une unique place à bord … On peut donc supposer que seuls des pilotes assez téméraires se lancent dans l’acquisition d’un microjet. C’est cela qu’IPSA Jet ambitionne de changer : le concept est de proposer au marché un microjet facile à piloter, disponible prêt-à-voler, avec de la place pour deux voire trois personnes et offrant ainsi la possibilité d’accueillir un instructeur pour la formation.

Un projet ambitieux, certes, mais quel est l’avancement du projet ?

Pour l’instant, le projet n’en est qu’à ses débuts. L’année dernière a été grandement consacrée à la préparation d’enquêtes de terrain à destination de professionnels de l’aviation, et à des travaux visant à augmenter la visibilité extérieure de notre projet.

C’est en fin d’année scolaire que nous avons pu « éprouver » nos questionnaires d’enquête, lorsque toute l’équipe d’IPSAJET s’est rendue au salon aérien Aeroexpo UK 2015 de Sywell (Royaume-Uni). Cela a été l’occasion pour tous les membres de constater que l’idée même d’une généralisation des microjets est perçue de manière enthousiaste par bon nombre de pilotes, constructeurs, et amateurs d’avions légers, et nous avons pu relever des similitudes quant aux desiderata de ces personnes pour de tels avions (nombre de place, autonomie…). Ce voyage nous a permis d’ « officialiser » la poursuite de notre projet, qui est apparu adapté pour répondre à un réel manque sur le marché des avions légers.

L’association qui comptait quatre membres l’an dernier est aujourd’hui forte de 25 membres, dont la majorité a été « recrutée » parmi les nouveaux étudiants ipsaliens. Pour la deuxième année du projet, le bureau de l’association a vu plus grand : il est prévu de poursuivre l’étude de marché afin de cerner les besoins du marché à l’échelle européenne, le tout en partenariat avec l’ISEG, une école de commerce-marketing partenaire de l’IPSA, qui l’intégrerait dans le projet pédagogique des deuxièmes années. La poursuite de l’étude de marché supposera donc de continuer les déplacements dans les plus grands salons aériens en Europe, pour les besoins de l’enquête de terrain : EBACE Genève ; Farnborough ; Aero Friedrichshafen. IPSA Jet renforcera ainsi sa présence sur le terrain des manifestations aériennes en tant qu’ambassadrice de ses partenaires.
Parallèlement à cela, IPSA Jet va se lancer dans la conception et la fabrication du modèle réduit de microjet qu’elle envisage de produire (premier vol prévu pour l’été prochain). Il s’agira d’un premier démonstrateur qui exposera la formule retenue par l’équipe d’IPSA Jet, suite aux premiers résultats de l’étude de marché. Un véritable travail d’équipe qui mettra en application l’ensemble des cours théoriques étudiés à l’IPSA.
A ces deux objectifs s’ajoutent tous ceux d’une future entreprise, comme la gestion du budget, la communication, la recherche de partenaires … Aujourd’hui, IPSA Jet est fière d’être soutenue par deux partenaires importants : il s’agit du site AeroMorning.com et de la société JetlagGroup, qui est l’importateur actuel du kit Subsonex pour la France. Bien entendu, IPSA Jet ne souhaite pas s’arrêter là car elle envisage de s’unir avec d’autres entreprises aéronautiques soucieuses d’associer à leur image celle d’une association d’étudiants dynamiques et motivés … Dès fin novembre, un appel au don sera lancé sur le site de MyMajorCompany, nous vous invitons donc à nous soutenir dès que vous en aurez l’occasion !

Le voyage vers un microjet en vente libre reste encore long, puisque les enquêtes de terrain passées, il restera d’importantes étapes de recherche, de conception, et de levée de fonds avant que nous ne puissions construire, un prototype fonctionnel.

Mais le propre d’IPSAJET, n’est-ce-pas le défi ?

Rendez-vous vite sur notre site web : http://ipsajet.wix.com/ipsajet
Rejoignez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter »

Be the first to comment on "Le défi de 25 étudiants: développer un microjet pour le marché de demain"

Leave a comment

Your email address will not be published.