previous arrow
next arrow
Slider

Les solutions du Cloud pour l’aéronautique et le spatial : retour sur la 4ème soirée-débat organisée par l’Excellence Club Aerospace

C’est par une calme soirée de Novembre, à quelque distance de la trépidante Toulouse, que l’Excellence Club recevait pour sa cinquième soirée-débat, portant sur le thème du Cloud appliqué à l’Aérospatial. Environnés par les tapisseries Renaissance du château de Caumont (Gers), représentants et acteurs du monde aéronautique et digital, se sont réunis avec grand plaisir autour d’un cocktail-dinatoire, pour évoquer ce sujet d’actualité aux enjeux devenus stratégiques.

 

iBASEt, et le Cloud au service du pilotage global des industries de l’air et de l’espace :

La curiosité et l’intérêt se lisait sur les visages, alors que Philippe Boissat, directeur Europe, Afrique et Moyen-Orient d’iBASEt [Lire Information Basée sur le Temps] s’apprêtait à prendre la parole. Ce grand groupe implanté sur trois continents, est notamment spécialiste de la digitalisation des procédés industriels classiques des entreprises, de la production à la qualité, tout en passant par le MRO.

Son intervention s’est ouverte sur un fait surprenant : en 2014, le groupe Airbus se promettait de ne jamais utiliser de Cloud dans le cadre de leurs activités professionnelles, sécurité oblige disaient-ils à l’époque. Aujourd’hui, l’intégralité du groupe Airbus utilise non seulement cette technologie au quotidien, mais également les solutions logicielles associées, offertes par iBASEt.

Il faut dire qu’iBASEt a eu l’ingénieuse idée d’utiliser le Cloud pour centraliser toutes les informations d’une entreprise liées à sa stratégie (ERP), à ses produits (PLM), et à ses relations clients (CRM), pour en proposer un aperçu et une gestion en temps réel. Véritable cockpit virtuel à destination des CEO et CFO, la solution proposée par iBASEt a déjà commencé à faire ses preuves, et c’est en quasi-exclusivité que P. Boissat annonçait que grâce à leur logiciel, Lockheed Martin le constructeur du F35 avait réussi à diminuer le coût unitaire de production du chasseur de près de 35%, mettant ce dernier en compétition directe avec le Rafale de Dassault, au niveau commercial.

Mais quid de la sécurité des systèmes d’information ? Cette inquiétude évoquée avec attention par plusieurs professionnels a été vite clarifiée : aujourd’hui, outre les moyens de cryptage et de prévention d’intrusion, d’autres procédures systématiques comme la copie des données en temps réel vers des Clouds de secours, et par des canaux différents sont menées, ce qui assure une opérationnalité et une sécurité optimale, y compris en cas d’attaque informatique distante.

Philippe BOISSAT, directeur Europe, Afrique et Moyen-Orient d’iBASEt a illustré comment les solutions du Cloud peuvent contribuer à réduire les coûts opérationnels des industriels de l’aéronautique @AeroMorning

 

STACK LABS, et les possibilités offertes par les solutions de Cloud publiques et privées pour mener à bien des projets spécifiques :

Après une petite pause propice aux échanges et approfondissements sur le sujet, la soirée s’est poursuivie avec l’intervention de Frédéric Volpi, CEO de STACK LABS, jeune start-up Toulousaine de 24 experts passionnés par le digital et le big data.

Ces jeunes développeurs et « data-scientists » mettent leurs compétences mêlées d’enthousiasme au service d’entreprises pour valoriser leurs données, et ainsi, leur créer de nouvelles opportunités commerciales. Pour ce faire, sans être directement créateurs de Clouds, ces ingénieurs utilisent des services tous publics comme Google Cloud et Amazon couplés à des logiciels de leur invention, pour répondre à tout type de besoin digital et sur une grande variété de projets possibles.

Plusieurs de ces projets en lien avec le monde aéronautique et spatial ont été évoqués, dont notamment un procédé intelligent de sélection de données, visant à créer une fenêtre de surveillance retransmise en temps réel sur internet, d’une zone de déforestation, à partir d’images satellites fournies par Airbus Defence & Space. Ou encore le projet « Skywise » d’Airbus, ayant pour but de créer un écosystème de toutes les données des systèmes embarqués des avions de ligne, pour notamment améliorer la maintenance prédictive.

 

Parmi le panel des personnes présentes, des chefs d’entreprises et des acteurs de l’industrie aéronautique et spatiale @AeroMorning

 

De très importantes avancées de part l’utilisation de ces solutions connectées et communiquant en temps réel seront faites dans un futur proche, dans un domaine aérospatial qui se laisse tout doucement conquérir à son tour, par l’extrême rapidité des évolutions technologiques.

La soirée s’est ainsi achevée sur cette ouverture, marquant l’aboutissement d’un moment riche en rencontres et échanges, dans un environnement d’exception.

 

Les participants ont pu profiter d’un cocktail dînatoire servi au sein du Château de Caumont @AeroMorning

 

Vincent FRAMENT pour AeroMorning

 

 

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!