ArrowArrow
Slider

MBDA présente NCES, une architecture de défense sol-air infocentrée évolutive, et multicouche pour la défense sol-air

actualite-news-aeronautiques-spatiales

Le Bourget, le 20 juin 2017. MBDA présente NCES (Network Centric Engagement Solutions), une nouvelle architecture de défense sol-air en réseau basée sur les plus récents protocoles d’échanges d’information en temps réel. Aujourd’hui en tests d’intégration en vue d’une livraison prochaine à un client militaire, le NCES représente une rupture dans l’organisation des défenses aériennes.

« Dans cette approche, les ressources senseurs sont mises en réseau afin d’élaborer la meilleure situation aérienne, alors que les ressources des moyens sol-air sont également organisées en réseau, qu’il s’agisse d’unités de tir, très courte, courte ou moyenne portée ou des centres de coordination et d’engagement sol-air, afin de rendre la défense plus efficiente. De telles architectures peuvent être mises en œuvre du niveau local jusqu’à la défense d’un territoire. MBDA est en mesure de fournir l’ensemble des capacités, senseurs, moyens de communication, centres de coordination et unités de tir, mais peut également insérer une architecture de moyens d’engagement en interface avec une structure de défense préexistante », explique Franck Seuzaret, Head of Battlefield and Air Defence Systems.

Par rapport aux architectures classiques de défense aérienne, qui sont très hiérarchisées, la mise en réseau des différents moyens offre une très grande flexibilité opérationnelle et une très grande résilience. L’organisation de la défense sol-air cesse d’être contrainte par la notion de batterie organisée autour d’un radar et d’un C2 organiques. Les effecteurs ou systèmes de lanceurs sont pris en compte par le réseau d’engagement sitôt connectés. De même les capteurs viennent enrichir la situation aérienne  au fur et à mesure qu’ils s’insèrent dans le réseau. En cas de perte d’un centre de commandement et contrôle, les équipements missiles et senseurs rattachés à celui-ci sont repris en compte de façon dynamique par  un autre centre de commandement et contrôle via le réseau sans perte de puissance de feu. »

Ainsi, l’architecture NCES s’applique dans une vaste diversité d’organisations, de la batterie mobile, jusqu’au système de défense territoriale. Elle accepte également d’intégrer aisément  les  systèmes de défense sol-air existant, au travers d’une passerelle convertissant les informations que la batterie échange normalement avec les niveaux de défense sol-air situés au-dessus ou en dessous de celle-ci.

« MBDA est un leader mondial de la défense sol-air, domaine dans lequel le groupe a vendu plus de 4.000 missiles et 500 unités de tir à 23 clients dans le monde depuis sa formation en 2001. MBDA a une offre diversifiée pour chaque couche de la défense sol-air, de la très courte portée jusqu’aux systèmes de défense aérienne élargie. La connaissance intime acquise au cours de tout ce temps sur les différents choix d’organisation des forces armées et sur les technologies mises en œuvre pour assurer une interception, a permis de mettre au point avec le NCES une architecture durable, capable d’intégrer les systèmes et les technologies futurs », a déclaré Antoine Bouvier, CEO de MBDA.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!