Le nouveau radar d’Airbus Defence and Space renforce la sécurité du transport aérien

aeromar-signs-atr-turboprop-onvestissement et innovation aeronautique

Une campagne de tests étaie ses exceptionnelles capacités de détection

 

Ulm, 8 mars 2015 – Le nouveau radar ASR-NG (Airport Surveillance Radar – Next Generation) d’Airbus Defence and Space a fait preuve à l’issue d’une série d’essais en vol de capacités de détection uniques au monde pour un radar de contrôle du trafic aérien.

 

« Notre nouvel ASR-NG a apporté la preuve de ses excellentes performances », a déclaré Thomas Müller, responsable de l’unité « Electronics and Border Security » (EBS) chez Airbus Defence and Space. « Le contrôle aérien ainsi plus performant gagne de ce fait en fiabilité malgré la rapide augmentation du trafic aérien, comprenant également les petits aéronefs non coopératifs, et malgré les défis que représentent les éoliennes. »

 

À l’occasion d’une campagne de vols réalisée durant deux jours sur une installation de tests d’Airbus DS Electronics and Border Security selon différents scénarios, l’ASR-NG a détecté de façon fiable l’avion d’essai de Flight Calibration Services de type « Learjet ». Plus particulièrement, le radar a obtenu d’excellents scores de détection d’un objet aussi petit que le « Learjet » sur une distance exceptionnellement grande de 120 miles nautiques (env. 220 km), ce jusqu’à son altitude maximale en vol de 45 000 pieds (env. 15 km). L’ASR-NG a fait preuve de cette capacité unique en son genre tant à titre de pur radar primaire que conjointement au radar secondaire MSSR 2000 I (MSSR = Monopulse Secondary Surveillance Radar) travaillant en « mode étendu de surveillance » (Full Enhanced Surveillance) selon la nouvelle norme « mode S » qui, sur un secteur de surveillance défini, fournit des données sur les avions beaucoup plus précises que jusqu’à présent. Notons également que de nouveaux algorithmes de traitement des signaux et un traitement en parallèle à plusieurs niveaux de l’écho de réception permettent d’atténuer les échos parasites des éoliennes et d’assurer sur la base du radar primaire l’altimétrie en 3D des aéronefs. Le MSSR 2000 I est déjà utilisé dans le système de contrôle du trafic aérien de la Bundeswehr au sein d’un réseau travaillant en automatique (Mode S Cluster).

 

Airbus DS Electronics and Border Security fournit des systèmes d’identification et de contrôle du trafic aérien pour le secteur civil et militaire à ses clients dans le monde entier. L’entreprise équipe notamment les bases aériennes de la Bundeswehr du radar de surveillance des aéroports ASR-S (Airport Surveillance Radar, S-Band) et fournit un système de contrôle d’approche complet à la Suisse. Le radar secondaire MSSR 2000 I est également utilisé au sein des forces navales d’Allemagne, de France, de Norvège et de Finlande pour assurer l’identification militaire ami/ennemi. Pour ce qui est du contrôle du trafic aérien civil, ces systèmes d’identification sont notamment en service en Allemagne, en France, aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en Bulgarie ou encore aux Philippines.