previous arrow
next arrow
Slider

Reaction de l’uncaf suite a l’annonce de bruno le maire

actualite-news-aeronautiques-spatiales

L’UNION NATIONALE DES COMPAGNIES AERIENNES FRANCAISES ( UNCAF ) demande au gouvernement d’arrêter toutes les actions destinées à affaiblir un peu plus l’industrie du transport aérien déjà fragilisée par une fiscalité trop lourde.

« Mr Le Maire, les objectifs d’émission carbone pour les avions, c’est déjà fait !!! Mr le Ministre, vous avez oublié que notre industrie est déjà lourdement taxée sur les émissions de CO2, puisque étant intégrée depuis des années dans le système d’échange de quotas d’émission de l’UE (SEQE-UE) qui est une pièce maîtresse de la politique de l’Union européenne en matière de lutte contre le changement climatique » souligne Olivier Manaut, président de l’UNCAF.

« Sur le principe du pollueur payeur, à la fin de l’année, chaque compagnie aérienne française doit payer des sommes pharaoniques correspondant à ses émissions, (et chaque vol produit des émissions), sous peine de s’exposer à de lourdes amendes » poursuit Mr Manaut.

L’UNCAF se désole de voir le gouvernement s’acharner contre les compagnies aériennes en inventant maintenant des taxes déjà existantes !!! Mais où va-t-on ?

Discours de Mr Le ministre « Il est incompréhensible que des objectifs d’émissions carbone aient été fixés pour nos voitures et qu’aucun objectif n’ait été fixé pour les avions ou les bateaux. Nous proposons de travailler à une taxation européenne du carburant des avions et des bateaux », a déclaré Bruno Le Maire, à Bercy.

Mr Le Maire, vous pourrez remercier l’UNCAF de vous éviter de demander à Bruxelles la mise en place de cet objectif car il existe déjà au travers du dispositif cité. Cela évitera au gouvernement français de se faire remarquer par une intervention peu glorieuse.

L’UNCAF vous demande en contrepartie de son conseil, de supprimer de votre PLF 2020 l’augmentation insidieuse que vous avez insérée, concernant des charges patronales et salariales des équipages, dispositif qui ne coûtait rien à l’état et qui était au bénéfice des pilotes et des entreprises.

Monsieur le ministre, cette proposition de votre PLF 2020 a été faite sur les cendres de XL AIRWAYS ET AIGLE AZUR, à croire que l’état n’a toujours pas compris dans quelle situation notre industrie se trouve !!!

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!