Revue de l’actualité aérospatiale 2018 en préparation du Farnborough Airshow

Le salon de Farnborough ouvre ses portes prochainement et s’annonce comme un rendez-vous incontournable pour professionnels et amateurs de l’aéronautique et du spatial. Le début d’année 2018 s’est déjà montré riche en nouvelles mais tout porte à croire que l’édition à venir du salon s’inscrira dans cette même lignée. Revue de l’actualité aéronautique et spatiale 2018, dans un secteur en pleine effervescence.

 

Aviation Générale

2018 a vu la certification EASA du premier avion léger électrique au monde. Pipistrel, fabricant d’avions légers slovène a en effet décroché le précieux sésame de la part des autorités européennes pour son Alpha Electro. L’appareil est prévu pour emporter deux passagers et devient ainsi le premier avion électrique au monde à être certifié selon la norme CS-LSA (Light Sport Aircraft). L’avenir de l’aviation électrique s’annonce prometteur !

 

Pipistrel Alpha Electro @Pipistrel

 

Côté aviation d’affaires, les chiffres de l’année passée ont montré que le marché semble être en légère reprise, après près de dix années marquées par une faible demande. C’est sans doute cet espoir de relance qui a motivé des fabricants comme Bombardier ou Dassault à poursuivre le développement de leur catalogue grosses cabines en 2018. L’avionneur français a d’ailleurs annoncé en février dernier se lancer dans le développement du Falcon 6X, prévu pour transporter jusqu’à 16 passagers sur 10 000 km. Son premier vol est programmé pour 2021.

 

Dassault Falcon 6X @Dassault Aviation

 

Mobilité urbaine

Les projets de véhicules aériens urbains actuellement à l’étude préparent une révolution de nos modes de déplacement. A l’origine d’une telle ambition, des entreprises telles que Lilium, Volocopter, Embraer ou Airbus, qui conçoivent chacune un appareil électrique capable d’emporter plusieurs passagers sur des distances à l’échelle d’une grande ville.

Parmi celles-ci, une poignée se sont réunies lors du sommet Uber Elevate, organisé par le géant américain du transport à la demande en mai dernier. Le PDG de la compagnie a commencé à fédérer des fabricants d’aéronefs autour de son projet et a posé les fondements d’un programme visant à rendre le transport urbain par les airs aussi abordable que par la route. Airbus, absent du sommet, planche déjà sur son propre véhicule urbain, City Airbus. Celui-ci devrait disposer d’une capacité de quatre passagers ainsi que d’une motorisation entièrement électrique. Son premier vol est prévu pour la fin 2018.

 

Le véhicule de transport urbain électrique City Airbus @Airbus

Aviation militaire

En novembre 2017, le gouvernement français annonçait fixer le budget 2018 des armées à 34,2 milliards d’euros, représentant une augmentation de 1, 8 milliards par rapport à l’année précédente. Au mois de mars suivant, la France et l’Allemagne signaient un gigantesque contrat de coopération pour le développement du Système de Combat Aérien du Futur (SCAF).

Cet avion de combat va être conçu pour équiper les forces armées des deux pays lorsque le retrait des chasseurs multirôles actuel sera effectif, aux alentours de 2040. Quelques semaines après la mise en place de la collaboration, Dassault Aviation a été désigné comme chef de file du programme,  en particulier grâce à sa très large expérience dans la conception et la production de chasseurs. Airbus collaborera avec l’avionneur français et respectera une feuille de route commune qui devrait conduire le programme vers des propositions de développement de démonstrateurs vers 2025.

 

Spatial

L’actualité spatiale de cette première partie de l’année a été incontestablement marquée par le premier vol de la Falcon Heavy de Space X en février. Le lanceur conçu pour transporter une charge de 70 tonnes a rempli avec succès sa mission et ses deux propulseurs principaux réutilisables ont atterri sur la plateforme de départ comme prévu. Au-delà de l’aspect première, ce vol semble réaffirmer que la solution du lanceur réutilisable tant soutenue par Elon Musk se rapproche de la faisabilité commerciale.

Un autre fait de l’actualité spatiale 2018 appui cette affirmation : ArianeGroup, en charge du développement des lanceurs Ariane pour le compte de l’ESA, a annoncé se pencher sur l’étude d’un moteur réutilisable pour sa future Ariane 6, admettant que ce type de lanceur pourrait constituer la norme dans les prochaines décennies.

 

SpaceX Falcon Heavy @SpaceX

 

Le tourisme spatial devrait également franchir un cap en cette fin d’année 2018, avec le premier vol prévu de la navette suborbitale de Virgin Orbit, en présence de Richard Brandson et de sa famille.

 

Aviation commerciale

C’est sans nul doute la question d’actualité aéronautique la plus captivante de l’année 2018 : Boeing va-t-il dévoiler un nouvel avion de ligne ? Tout porte à croire que le salon de Farnborough serait l’occasion idéale pour l’avionneur américain de lever le voile sur son modèle Milieu de Marché. Remplissant le fossé entre son monocouloir 737 – à la capacité et l’autonomie limitées – et son long-courrier léger 787 – surdimensionné pour certains lignes – ce nouvel avion a beaucoup fait parler de lui depuis janvier. Il faut dire que si l’on en croit l’histoire et la stratégie de Boeing, le moment serait opportun, car l’avionneur a coutume de lancer un nouvel appareil en moyenne tous les 12 à 14 ans. Douze ans après le lancement du 787 Dreamliner, le moment serait donc venu …

Côté livraisons et commandes, Boeing confirme une avance sur Airbus sur les cinq premiers mois de l’année, avec 296 appareils livrés contre 223 pour son concurrent européen. Airbus peut cependant se féliciter d’avoir connu un mois de juin riche en nouvelles commandes, en confirmant avoir signé des contrats pour 100 avions, dont 10 pour l’A330-900Neo.

 

Le Boeing 777, dont 19 unités ont été livrées en 2018 @Boeing

 

Loïck LAROCHE-JOUBERT

 

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!