RM 50-02 ACJ TOURBILLON CHRONOGRAPHE A RATTRAPANTE

rm-50-02-acj-tourbillon-aeromorning.comRM-50-02-ACJ-tourbillon

L’aviation a toujours été au coeur de l’inspiration pour Richard Mille. Sa vision prospective de l’horlogerie, associant tradition horlogère et matériaux innovants, révèle quantité d’étroits parallèles avec l’univers de l’aéronautique contemporaine.

De la même façon, l’aéronautique témoigne de la mise en oeuvre des concepts techniques, de matériaux et de designs à la pointe de l’innovation. C’est notamment le cas lorsque les solutions standard sont remises en cause par de nouvelles méthodes, de nouveaux matériaux, dans le but de créer des avions redoutablement efficaces en termes de consommation, de légèreté et de rapidité. Le nom seul d’Airbus, synonyme de leader mondial dans l’aéronautique, suffit à suggérer des approches inédites en matière de design, comme prouvent les avions que sa prestigieuse division Airbus Corporate Jets ou ACJ crée pour sa clientèle privée. Il était donc tout naturel que Richard Mille et ACJ s’associent pour dessiner une pièce de haute horlogerie reflétant la synergie de leur démarche : le chronographe à rattrapante RM 50-02 ACJ Tourbillon.
Responsable du Studio de design créatif d’ACJ, Sylvain Mariat a esquissé l’ébauche de la RM 50-02 en étroite collaboration avec Julien Boillat et Salvador Arbona du Bureau de Développement RM. Comme les jets ACJ, destinés à satisfaire l’exigence de luxe extrême de leurs propriétaires, cette nouvelle montre recourt à des techniques de pointe, tant en matière d’ajourage des éléments que pour la structure de ses ponts et de sa platine en titane grade 5, tout en appliquant le plus largement possible le squelettage sur chaque composant afin de réduire le poids de l’ensemble de façon significative. Plusieurs composants du mouvement bénéficient d’un revêtement spécifique utilisé dans l’industrie aéronautique et habituellement employé pour protéger les pièces de moteur et du châssis contre la corrosion et les conditions environnementales.
Le résultat final offre une vue spectaculaire sur le calibre chronographe à rattrapante dont le saut de l’aiguille au démarrage et à l’arrêt du chronographe disparaît, tandis que de nouveaux composants pour le mécanisme de rattrapante, eux aussi façonnés en titane, réduisent davantage encore la consommation énergétique de la montre en diminuant la friction interne.
Le nouveau calibre tourbillon RM50-02 est également doté d’un indicateur de réserve de marche (70 heures) visible entre 11 et 12 heures, d’un indicateur de couple pour renseigner le couple optimal fourni par le ressort de barillet qui permet d’optimiser la fonction chronographe, ainsi que d’un indicateur de fonction qui permet de voir la fonction sélectionnée entre les positions, remontage, neutre et mise à l’heure.
Usiné dans un alliage de Titane-Aluminium (TiAl) et doté d’une lunette secondaire en céramique blanche ATZ, son boîtier unique a été conçu pour refléter les lignes caractéristiques d’un hublot ACJ. On retrouve le même alliage Titane-Aluminium (TiAl) sur les pales des turbines des jets Airbus qui doivent résister à de très hautes températures et sous haute pression, des conditions qui exigent un matériau résistant aux tensions. Une première pour la marque, qui en réserve deux autres : sur le pourtour de la lunette, les vis signature Richard Mille ont été remplacées par des vis Torq set® dont le dessin hélicoïdal est la marque de fabrique et une couronne inspirée par les moteurs de jets et gravée en surface du logo d’Airbus.
Le chronographe à rattrapante RM 50-02 ACJ Tourbillon est proposé en édition limitée à 30 pièces, disponibles uniquement dans les boutiques Richard Mille.

Be the first to comment on "RM 50-02 ACJ TOURBILLON CHRONOGRAPHE A RATTRAPANTE"

Leave a comment

Your email address will not be published.