previous arrow
next arrow
Slider

Salon du Bourget 2019 : l’ONERA signe de nombreux accords internationaux

actualite-news-aeronautiques-spatiales

L’édition 2019 du Salon du Bourget a été l’occasion pour l’ONERA de rencontrer ses partenaires internationaux et de signer de nombreux accords pour la recherche scientifique ou technologique, qu’il s’agisse de coopérations bilatérales ou d’accords au sein d’associations européennes. Retour sur une semaine riche en évènements :

  • Signature avec le centre de recherche allemand DLR d’un MoU couvrant la coopération sur le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à l’aérospatiale, signe fort de la volonté des deux organisations de décliner concrètement l’engagement conjoint des deux pays en faveur de l’innovation. Les recherches devraient se structurer autour de l’échange de doctorants ou post-docs, la création d’une chaire conjointe sur l’IA et viseront la création d’un laboratoire commun.
  • Signature d’un accord de coopération scientifique avec l’agence de recherche japonaise JAXA, incluant également le DLR, pour l’optimisation des rotors des hélicoptères. L’ONERA et le DLR, déjà partenaires dans le programme de recherche conjoint franco-allemand sur les hélicoptères intègrent donc un nouveau partenaire japonais.
  • Signature d’un accord-cadre avec le conseil national de la recherche canadienne (CNRC). L’ONERA et le CNRC, qui ont déjà travaillé ensemble dans le cadre de projets financés par l’union européenne, notamment sur le givrage, souhaitent accroître leur coopération dans le domaine de l’aéronautique civile… Pas moins de 10 sujets sont en cours de discussion, avec un début d’implémentation avant la fin de l’année.
  • Signature avec la NASA américaine d’un nouvel accord sur le développement d’outils de modélisation 3D pour la simulation des cristaux de glace à haute altitude, une problématique importante pour les vols commerciaux. L’ONERA consolide ainsi sa place de premier partenaire étranger de la NASA.
  • Les 12 membres de l’EREA (association of European Research Establishments in Aeronautics) se sont réunis pour célébrer les 25 ans d’existence de l’association et signer une déclaration commune pour défendre une position forte et concertée de la recherche aéronautique au niveau européen pour la nouvelle période 2021-27 (Horizon Europe).
  • Concernant le futur programme CleanSky3, l’ONERA fait partie des signataires d’une lettre d’intention signée par les industriels partenaires et certains établissements de recherche et les associations (dont l’EREA). Cette LoI renforce le message de coordination souhaitée à la fois par les établissements de recherche et les acteurs industriels mettant l’accent sur l’importance d’une dé-carbonisation significative de l’aviation à l’horizon 2050.
  • Enfin, la direction des souffleries de l’ONERA a bénéficié du cadre unique du Salon du Bourget pour établir de très fructueux contacts qui devraient se concrétiser dans un futur proche par des contrats d’essais en soufflerie au bénéfice de clients étrangers.

« Ces nombreux accords internationaux signés par l’ONERA durant un salon du Bourget exceptionnel de ce point de vue, confirment le rôle primordial de l’ONERA au niveau international, comme le révélait déjà la forte hausse de l’activité internationale dans nos résultats financiers 2018. Grâce au travail de nos scientifiques, la recherche aérospatiale française occupe aujourd’hui un rôle de premier plan au niveau mondial » a commenté Bruno Sainjon, PDG de l’ONERA.

A propos de l’ONERA, le centre français de recherche aérospatiale
L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 1950 personnes. Placé sous la tutelle du ministère des Armées, il dispose d’un budget de 236 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars… Reconnus à l’international et souvent primés, ses chercheurs forment de nombreux doctorants.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!