Satellites français nouvelle génération de communications militaires

aeromar-signs-atr-turboprop-onvestissement et innovation aeronautique

Airbus Defence and Space, en lien avec Thales Alenia Space, va réaliser les satellites français nouvelle génération de communications militaires

 Le ministère français de la Défense confie à Airbus Defence and Space l’un des deux satellites de télécommunications du futur système COMSAT NG
 Le satellite sera basé sur la plate-forme Eurostar, dans sa version à propulsion électrique qui fait déjà la course en tête sur le marché commercial mondial

Airbus Defence and Space, numéro deux mondial de l’industrie spatiale, s’est vu confier par la Direction Générale de l’Armement (DGA) l’un des deux satellites militaires du programme de télécommunications sécurisées COMSAT NG. Airbus Defence and Space est en outre co-responsable, conjointement avec Thales Alenia Space (mandataire), de l’ensemble de ce programme spatial qui inclut deux satellites, leur lancement leur segment sol de contrôle, des stations d’ancrage en bande Ka, des options pour des satellites supplémentaires, les études et le maintien en conditions opérationnelles du système.
« Après avoir mené à bien les études de définition, les experts d’Airbus Defence and Space ont choisi de proposer au ministère de la Défense, pour la première fois, un satellite à propulsion électrique, dont nous sommes le spécialiste reconnu partout dans le monde », a déclaré François Auque, Président d’Airbus and Space France. « Nous sommes particulièrement impatients, à travers notre équipe industrielle formée avec Thales Alenia Space, de poursuivre le travail pour livrer ces deux satellites et pour participer, main dans la main avec la DGA, à la définition, à la réalisation et au déploiement du segment sol associé».
Prévu pour succéder au système Syracuse III, COMSAT NG devrait être opérationnel à compter de 2021 et fournir, outre les capacités de communication en bande X de Syracuse III, de nouvelles capacités haut-débit en bande militaire Ka. COMSAT NG est prévu pour fonctionner pendant 17 ans.
Le satellite réalisé par Airbus Defence and Space sera basé sur la plate-forme ultra-fiable Eurostar E3000, dans sa version à propulsion électrique. Cette déclinaison est déjà en tête des ventes sur le marché mondial car elle permet d’alléger le module de service du satellite et, ainsi, d’améliorer ses performances de mission tout en réduisant son coût d’exploitation. Outre son rôle de maître d’oeuvre de l’un des deux satellites, Airbus Defence and Space sera également en charge d’une partie essentielle de la charge utile sur les deux satellites.

Be the first to comment on "Satellites français nouvelle génération de communications militaires"

Leave a comment

Your email address will not be published.