Ségolène Royal a lancé la mission MicroCarb au Centre Spatial de Toulouse

boeing-recrutements-pilotes-techniciens

Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, a lancé la mission MicroCarb au Centre Spatial de Toulouse

 

Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat et Louis Schweitzer, Commissaire Général à l’Investissement, ont visité vendredi 10 mars, le Centre Spatial de Toulouse, où les ont accueillis Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et Geneviève Campan, Directrice du Numérique, de l’Exploitation et des Opérations et Chef d’Etablissement du Centre Spatial de Toulouse.

 

Ségolène Royal était en visite officielle au Centre Spatial de Toulouse, vendredi 10 mars. Elle a tout d’abord inauguré le bâtiment Pierre Auger, premier édifice Haute Qualité Environnementale (HQE) du CNES qui, en obtenant la certification HQE de ce bâtiment de 5.700 mètres carrés, démontre son engagement à prendre en compte les enjeux environnementaux à leur juste mesure, du sol à l’espace, dans le sillage de la COP21.

 

La Ministre a ensuite annoncé le lancement de MicroCarb, satellite de mesure des concentrations de gaz carbonique dans l’atmosphère, dont l’objectif est de cartographier à l’échelle planétaire, les sources et les puits de ce puissant gaz à effet de serre. Le lancement de MicroCarb est prévu en 2020 et ce sera la première mission européenne visant à assurer la surveillance des gaz à effet de serre, échangés au niveau des écosystèmes et à caractériser les capacités d’absorption des principaux puits de carbone de notre planète, les océans et les forêts. MicroCarb permettra de mesurer dans le même temps les quantités de gaz carbonique émises par les processus naturels ou liés à l’activité humaine. Avec cette mission, le CNES prendra la relève du Japon qui a lancé Gosat en 2009 et de la NASA dont le dispositif repose sur le satellite OCO-2.

 

MicroCarb sera capable de mesurer la teneur en gaz carbonique sur l’ensemble de la colonne atmosphérique avec une très grande précision, de l’ordre de 1 ppm et sur un pixel de base rectangulaire de 4,5 km par 9 km. Présentant une meilleure compacité de son instrument, près de trois fois plus léger que celui embarqué sur OCO-2, MicroCarb sera installé sur une plateforme issue de la filière du CNES et il expérimentera une imagerie locale des concentrations de gaz carbonique des zones à forte activité humaine. La France, déjà engagée dans ce projet à hauteur de 25 M€, au travers des budgets dédiés à la transition énergétique dans le Programme d’Investissements d’Avenir, se donne ainsi les moyens de vérifier que les engagements de l’Accord de Paris sont respectés.

 

A l’issue de la visite, Jean-Yves Le Gall a déclaré « Le CNES remercie Ségolène Royal pour sa détermination dans la lutte contre le changement climatique et son soutien indéfectible à nos programmes. MicroCarb est un nouvel exemple des initiatives que nous prenons, portées par notre contrat d’objectif et de performances Innovation & Inspiration, qui nous permet d’inventer l’espace de demain. »

Source: CNES

_____

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!