Le service d’aviation privée en propriété partagée

aviation-privee-en-propriete-partagee-aeromorning.comaviation privée en propriété partagée

 

Lyon, le 13 avril 2016  My Private Plane prend son envolLe service d’aviation privée en propriété partagée

                      Ne plus attendre des heures à l’aéroport, s’affranchir des grèves et fréquents retards, avoir accès à d’autres destinations que celles des lignes commerciales et compagnies  traditionnelles, choisir la date et l’heure de ses déplacements et pouvoir les modifier à loisir… C’est désormais possible avec My Private Plane.

                      Créée par Maud Dupont et Léon Lamartine, deux jeunes lyonnais, pour faciliter l’accès à l’aviation privée, My Private Plane est le premier service d’aviation privée en propriété partagée en France. Le principe ? Posséder une part d’avion (jusqu’à maximum 10 parts par appareil), partager les coûts inhérents à la propriété puis payer ensuite ses heures de vol comme on mettrait de l’essence dans sa voiture. My Private Plane s’occupe ensuite de tout : maintenance de l’avion dans des ateliers agréés, équipage qualifié, plan de vol, sécurité aérienne, assurance, conciergerie… « My Private Plane offre la possibilité d’être propriétaire de son avion sans avoir les contraintes de la propriété unique », résume Maud Dupont.

                      Destiné aux particuliers et aux entreprises, le service My Private Plane  a pris officiellement son envol le 1er avril avec le lancement du site MyPrivatePlane.fr et le démarrage de la commercialisation. MPP propose trois premiers appareils en propriété partagée : un Beechcraft C 90 GTX, un Diamond DA 62 et un hélicoptère Robinson R66 turbine RR.  Au total, les premiers nés de la flotte My Private Plane desserviront 4.000 aéroports et aérodromes en Europe et Afrique du Nord au départ de Rhône-Alpes. « On pourra atterrir sur des pistes courtes, non revêtues. Bref, tout ce qui est inaccessible aux jets privés et lignes commerciales, le sera avec My Private Plane », précise Léon Lamartine.