SGS, leader du contrôle non destructif en France

 

 

Leader mondial de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification, SGS, qui a obtenu lors du Bourget son accréditation Part145 ambitionne de développer les activités aéronautiques de son pôle « transportation » (qui comprends aussi le rail, la marine, et l’automobile).

Basée à Genève, mais opérant dans 142 pays, SGS a mis en place une force commerciale pour proposer une offre globale, à la fois sur le contrôle non destructif, mais aussi sur l’audit et l’expertise. SGS a présenté son savoir faire sur le contrôle non destructif au Salon du Bourget 2017. Ses salariés sont certifiés EN4179, qui est la norme pour contrôler des pièces aéronautiques, et SGS recrute 550 personnes en France en 2017, dont 40 dans l’aéronautique.

Le contrôle non destructif ne se confie pas facilement à des tiers, mais SGS a su faire évoluer les mentalités sur ce point et le marché européen à été le premier à accepter ce mode de contrôle non destructif externalisé. Intervenant jusqu’à ce jour sur des pièces neuves, et le marché des avions en services allant tripler, SGS a pour objectif de se fixer un nouvel axe de développement en forte croissance, la maintenance. Son objectif aujourd’hui est de démontrer à ses clients que l’externalisation du contrôle non destructif est fiable et qu’il permet de leur apporter plus de flexibilité dans le cadre des opérations de maintenance.
Nadia Didelot pour AeroMorning