signature du contrat industriel pour la première mission d’astronautes à bord du véhicule spatial Orion

boeing-recrutements-pilotes-techniciens

Brême, 08/02/2017 – C’est un module de service européen qui assurera la propulsion du véhicule spatial Orion de la NASA dont la première mission, en 2018, consistera à aller audelà de la Lune puis à revenir sur Terre. L’ESA et Airbus Defence and Space viennent de convenir avec la NASA de construire un deuxième module en vue d’une deuxième mission, habitée cette fois, en 2021.

Ce sera la première fois depuis 1972 que des hommes quitteront l’orbite terrestre basse ; et ce sont des équipements européens qui assureront la propulsion, l’alimentation électrique, l’approvisionnement en eau et le contrôle thermique pour un équipage pouvant comporter jusqu’à 4 astronautes.

L’accord conclu, qui vient prolonger la collaboration ESA/NASA dans le domaine des vols habités, entamée avec la Station spatiale internationale, constitue une preuve de la reconnaissance des compétences d’Airbus et de l’ESA.

L’ESA signera le contrat correspondant avec Airbus Defence and Space en vue de la construction du deuxième module de service européen dans le bâtiment d’intégration d’Airbus DS à Brême (Allemagne), où le premier module est déjà en cours d’assemblage.

David Parker, le Directeur Vols habités et Exploration robotique de l’ESA, sera présent lors de la conférence de presse, ainsi que Matthias Maurer, le dernier astronaute recruté par l’ESA.