previous arrow
next arrow
Slider

Simulation de vie sur Mars : JOURS 14, 15 et 16

simulation-vie-mars

Depuis le 23 février dernier, 6 étudiants français de l’ISAE-SUPAERO, sélectionnés par l’association américaine « Mars Society », ont débuté leur mission de confinement à bord d’un habitacle situé dans le désert de l’Utah. Leur mission : développer les connaissances scientifiques pour l’exploration humaine de Mars.
Nous vous partagerons tout au long de la mission le journal de bord de nos apprentis astronautes, transmis par le “journaliste de l’équipage”.

Sol 13 « Le Conseil des Martiens »
La vie est souvent faite de compromis et de débats. Il est important pour le développement d’une société que les hommes écoutent les points de vue de chacun et les prennent en compte pour faire le meilleur choix. D’autant plus dans une mission comme la nôtre où un petit nombre de personnes doit vivre ensemble dans un environnement confiné et prendre des décisions importantes. Il est alors essentiel que tout le monde partage son expérience et son opinion pour aider la communauté. La question de Mars et de l’exploration de l’espace est aussi un débat ouvert : Comment gérer l’exploitation des ressources ? Quelles lois appliquer sur Mars ? Quelle autorité donner à la Terre sur une colonie martienne ? Comment définir le statut des colons ? Tant de questions encore sans réponse et auxquelles il sera primordial de répondre avant de planifier la première mission habitée vers Mars.

Depuis le milieu de semaine nous avons passé de plus en plus de temps à débattre, sur des sujets variés, avec des opinions toujours intéressantes. C’est une activité très divertissante, et qui permet, à condition d’être ouvert d’esprit, d’apprendre des chiffres, des faits, et de prendre du recul pour voir plus en globalité les choses qui nous entourent. Nous avons couvert un large champ de sujets, mais une chose que nous avons remarquée depuis le milieu de la deuxième semaine de la mission, c’est que nos réactions ont changé au cours des débats. Les membres de l’équipage ont tendance à s’engager de plus en plus émotionnellement dans les débats, à réagir plus vigoureusement à l’opposition et ont plus de difficultés à dépasser les divergences d’opinion ou d’idéologie. Nous sommes tous conscients des effets du confinement et de l’isolement sur nos interactions sociales, nous réagissons différemment à des situations auxquelles nous sommes habitués, et nous le remarquons, mais cela reste compliqué de contrôler nos réactions. Mais nous nous sommes préparés pour cela, nous avons géré de nombreuses situations avant la mission qui nous ont fortement lié en tant qu’équipage, créé des liens avec et pour cette mission, mais avant tout des liens d’amitié dans la vie de tous les jours. De plus nous avons aussi tendance à tourner les choses qui nous arrivent en dérision, ce qui aide énormément à s’en détacher quand nous en avons besoin.

Par ailleurs, aujourd’hui fut un jour de réussites : nous avons réalisé la deuxième session complète de Teleop (et première dans sa configuration initiale), Norbert a réalisé les premières observations pour son expérience sur les plantes et les radiations, Gaspard a réussi à corriger l’application de suivi d’EVA sur laquelle il travaille, Benjamin a cuisiné deux gâteaux délicieux, nous avons réalisé la première sortie longue avec notre combinaison et les comptages de Cerise sur Aquapad furent intéressants. Malheureusement un évènement désastreux a brisé cette série : Gaspard a essayé de préparer un pain au maïs, et il est définitivement meilleur ingénieur que boulanger.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!