Stratégie nationale pour le transport aérien français / FNAM

boeing-recrutements-pilotes-techniciens

La FNAM* rappelle que 11 000 emplois ont été perdus sur 5 ans (-9,8 % pour les effectifs de la branche en 5 ans / -7,5 % pour les personnels navigants sur 5 ans) et au moins 16 000 emplois menacés dans les 5 ans à venir.

1. L’État doit porter une stratégie nationale de long terme du transport aérien pour créer des conditions saines de concurrence
· Réguler le secteur au niveau européen pour lutter contre une concurrence déloyale

2. Restaurer des marges de manœuvre des compagnies aériennes pour sauver et préserver l’emploi en France
· Promouvoir les emplois aériens basés en France
· Accélérer la simplification administrative pour plus de flexibilité

3. Un cadrage sur les taxes et redevances pour retrouver le chemin de la compétitivité
· Stabiliser et baisser les charges aéronautiques – pause ou moratoire fiscal (ex : + 500 % d’augmentation des coûts de sûreté depuis 2001)
· Partager la responsabilité et les coûts de la sûreté aérienne entre l’État et les entreprises du secteur (coût assuré à 100% par les opérateurs, cas unique en Europe)

4. Poursuivre la simplification réglementaire pour en finir avec une sur-interprétation systématique des textes européens
· Application des textes européens entraînant la suppression des textes français redondants sans conséquences lourdes pour le budget de l’Etat français

FNAM* – Fédération Nationale de l’Aviation Marchande – www.fnam.fr
Principale organisation professionnelle du secteur aérien, la FNAM représente plus de 95% du secteur du transport aérien français (Aigle Azur, Air Caraïbes, Air France, Chalair, Corsair International, HOP! Air France, Transavia, XL Airways, La Compagnie) soit plus de 100 000 emplois dont 72 000 emplois au sein des compagnies aériennes et 30 000 au sein de l’assistance en escale et des gestionnaires d’aéroports. Au travers de 8 groupements professionnels, elle représente plus de 370 entreprises et fédère 9 métiers : le transport de passagers et l’aviation d’affaires, le taxi aérien, le transport par hélicoptères, le transport de fret, la maintenance aéronautique, les services aéroportuaires, le travail aérien, les écoles de formation et désormais les drones.