ArrowArrow
Slider

Transavia signe un contrat avec la start-up Safety line

Transavia signe contrat safety-lineTransavia signe contrat safety-line

Transavia, la compagnie low-cost du Groupe Air France-KLM et la start-up Safety Line ont signé un contrat ce lundi 18 décembre 2017. Dès l’été 2018, l’ensemble des pilotes de Transavia pourra mettre en oeuvre OptiClimb, une solution d’Intelligence Artificielle qui exploite les données de vol aux conditions du jour, afin de déterminer un profil de montée optimisé, dans le but de réduire la consommation de carburant. OptiClimb permet donc à la fois de diminuer les coûts liés au carburant et de limiter les émissions de CO2. La compagnie espère ainsi réaliser une économie de carburant de plus de 2000 tonnes à l’horizon 2019, sur la base d’une économie de 5 à 10% du carburant dédié à la montée.

Un objectif de -2 000 tonnes de kérosène consommé en 2018, soit -6 500 tonnes de Co2

La phase de montée est la plus grande consommatrice en carburant, c’est de ce constat qu’est né le logiciel « OptiClimb », développé par Safety Line. Avec OptiClimb, Transavia compte donc optimiser son profil de montée afin de réduire sa consommation de carburant et donc, ses émissions de Co2. Nathalie Stubler, PDG de Transavia France, souligne : « La signature de ce partenariat est le fruit d’un travail conjoint de plusieurs mois entre les équipes de Safety Line et celles de Transavia. La solution que nous allons déployer sur tous nos vols permettra à la fois de réduire nos émissions de Co2 et notre consommation de carburant à un moment clé du vol : la phase de montée. Ce partenariat concrétise un peu plus notre projet de travailler avec des entreprises qui proposent des solutions innovantes pour améliorer la performance de Transavia. » Selon les tests effectués ces 2 dernières années, cette solution permet d’économiser entre 70 et 80 kg du carburant consommé par vol pendant la montée, soit plus de 2 000 tonnes à l’horizon 2019.

2 ans de tests

Avant d’aboutir à cette signature de contrat, Transavia et Safety Line ont collaboré pendant 2 ans, multipliant les tests. Ce projet, porté par Transavia France, a impliqué l‘ensemble des équipes, tant françaises que néerlandaises de Transavia. Un travail de concert qui permet aujourd’hui d’aboutir à une innovation qui présente un solide potentiel : Transavia et Safety Line ont pour ambition d’élargir ce gain de kérosène à la phase de croisière à moyen/long terme.

Les start-up, au coeur de la stratégie de Transavia

Depuis sa création, la volonté de Transavia France est de mettre en oeuvre des solutions innovantes pour améliorer sa performance. Transavia structure sa démarche avec les start-up autour de trois domaines prioritaires pour son développement :

– L’innovation dans la qualité de service offerte aux voyageurs ;
– L’optimisation des performances opérationnelles de la compagnie ;
– L’amélioration de son empreinte environnementale.

 

Transavia a ainsi été la première compagnie aérienne à s’être associée à Safety Line, qui est aujourd’hui en phase de test avec 22 autres compagnies. Pierre Jouniaux, Président et fondateur de Safety Line souligne : « Nous sommes fiers d’annoncer Transavia comme premier client d’OptiClimb. C’est grâce à une étroite coopération avec le management et les pilotes de Transavia et à plus de 2 000 vols de test que nous avons pu valider les résultats de plusieurs années de recherches menées conjointement avec INRIA/ Polytechnique, leader français des sciences du numérique. Si tous les avions commerciaux de plus de 100 passagers adoptaient OptiClimb, on pourrait réduire les émissions du secteur de 4,5 millions de tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de l’empreinte carbone de la ville de Paris. Au travers de ce partenariat avec Transavia, qui est toujours en quête d’innovations, nous comptons explorer des opportunités additionnelles d’économies de carburant sur d’autres phases de vol ».

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!