Le transport aérien sera-t-il tout automatisé en 2050 ?

colloque-aae-transport-aerien-en-2050-aeromorning.comTransport aérien en 2050

COLLOQUE INTERNATIONAL

« Le transport aérien sera-t-il tout automatisé en 2050 ? »

1-2 juin 2016, au Centre International de Conférences de Météo-France, Toulouse-France

Objectifs
Grâce aux nouvelles technologies améliorant son efficacité et sa sécurité, le transport aérien (TA) est devenu l’un des moteurs essentiels des activités économiques et sociales de la planète. D’abord mécaniques, thermodynamiques puis électroniques, ces technologies sont maintenant très imprégnées de numérique, information et communication. Certains des produits résultants, qualifiés d’automates, se substituent à des fonctions de l’homme entraînant une évolution de son rôle, particulièrement de celui du pilote à bord. Cette évolution rend la machine apparemment plus autonome, alors qu’en fait elle ne dote l’opérateur humain qui coopère que de prothèses intelligentes amplifiant ses capacités physiques et cognitives, sans modification de son statut formel de maître à bord. Son extension, visant à améliorer encore l’efficacité du TA, conduit à se poser la question de l’appréhension des limites de cette coopération entre l’automatisme et l’opérateur. En particulier, qu’advient-il d’une panne de prothèse ? Quand et dans quelles conditions l’homme, “surveillant”, peut-il reprendre le contrôle direct de la machine sans risque ?

Par ailleurs l’évolution du rôle de l’homme s’est déjà produite avec la réduction de l’équipage à deux pilotes sur les avions de transport. Elle se poursuit avec certaines opérations à un seul pilote à bord ainsi qu’avec des véhicules seulement supervisés à partir du sol. De plus en plus d’acteurs du secteur du TA seront interconnectés pour la transmission des données indispensables à l’accomplissement de la mission sûre et optimale. De la sorte, les aéronefs ainsi plus automatisés, évolueront dans un univers opérationnel de plus en plus complexe nécessitant de nombreuses communications dont la fiabilité, cruciale, doit être assurée. Quels sont les objectifs à viser et pourra-t-on les atteindre ?

La connaissance des limites possibles de ces évolutions à l’horizon 2050 mérite une réflexion approfondie qui sera l’objet de ce colloque.

Contexte
Ce colloque est un prolongement de travaux menés dans trois colloques organisés par l’AAE sur les thèmes “Aircraft and ATM Automation” en 2005, “Pilotes de transport aérien face à l’imprévu” en 2011 et “Comment volerons-nous en 2050 ?” en 2012. Pour les deux derniers, les Actes et Dossiers de recommandations peuvent être consultés ou commandés sur notre site : www.academie-air-espace.com
Déroulé du Colloque
Le Colloque aura lieu au Centre International de Conférences de Météo-France, 42 avenue Gaspard Coriolis, 31000 Toulouse. Ce Colloque fait appel à des conférenciers de très haut niveau qui dresseront le panorama complet de cette évolution. Il s’organisera en six sessions :
• La philosophie des automatismes et leur introduction progressive et leur introduction progressive au bénéfice de l’aviation ;
• Considérations sur l’extension de l’automatisation dans l’aviation ;
• Les limites humaines face aux automatismes ;
• Les apports de la recherche ;
• Les propositions de réalisation ;
• Les points de vue à considérer.
A la fin des sessions, les participants pourront dialoguer avec les orateurs.
Ce Colloque s’achèvera par une table ronde.
Plus d’informations sur : www.academie-air-espace.com/ATA/
Contact : contact(arobase)academie-air-espace.com- 05.34.25.03.80