Un été de réussites pour les moteurs d’Ariane 6

indigo-atr

Succès de la dernière campagne d’essais de qualification en conditions de vide spatial pour le moteur ré-allumable Vinci® 

Succès de la première campagne d’essais de développement du moteur Vulcain® 2.1

Succès du premier essai à feu du moteur à propulsion solide P120C

 

La qualification des deux moteurs à propulsion liquide et du moteur à propulsion solide du lanceur Ariane 6 ont franchi des étapes technologiques importantes au cours de l’été 2018.

 

Le 24 juillet, le moteur ré-allumable Vinci®, destiné à la propulsion de l’étage supérieur d’Ariane 6, a vu s’achever ses essais de développement/qualification en condition de vide spatial, sur le banc P4.1 du site DLR de Lampoldshausen. Cette campagne a permis de démontrer la capacité du moteur à réaliser 4 ré-allumages successifs en vide spatial sur une durée de 360 secondes. C’est une étape décisive dans le développement du Vinci®, cette capacité de ré-allumage étant un des atouts majeurs d’Ariane 6, notamment pour le lancement des constellations. Ce moteur de qualification finalisera ses essais lors de la suite de la campagne, sur le site ArianeGroup de Vernon au mois d’octobre. Dès 2019, un moteur neuf de configuration identique sera intégré à l’étage supérieur de la 1ère Ariane 6 de vol, sur le site ArianeGroup de Brême, en Allemagne.

 

Le 9 août a pris fin la première campagne d’essais de développement du moteur Vulcain® 2.1, destiné à la propulsion de l’étage principal d’Ariane 6. Cette campagne comprenait 12 essais du moteur M1, réalisés avec succès sur le banc P5 du site d’essais DLR de Lampoldshausen. Cela porte à 6315 secondes la durée totale de fonctionnement cumulé en essais, avec cette version optimisée du moteur Vulcain® 2 d’Ariane 5, spécialement développée pour Ariane 6. Le moteur M1 va être reconfiguré puis testé à nouveau sur le banc PF50 du site ArianeGroup de Vernon d’ici la fin de l’année. Le second moteur Vulcain® 2.1 (M2) va quant à lui débuter sa campagne d’essais de développement en Allemagne à l’automne. A l’issue des essais de qualification du moteur Vulcain 2.1, le moteur de vol sera intégré sur l’étage principal de la première Ariane 6, sur le site ArianeGroup des Mureaux, dès 2019.

 

Enfin, le 16 juillet 2018, le premier moteur à propulsion solide P120C a été testé à feu avec succès en Guyane, sur le Banc d’Essai des Accélérateurs à Poudre de Kourou. Développé conjointement par ArianeGroup et Avio à travers Europropulsion, leur joint-venture à 50/50, le P120C est le plus gros propulseur à poudre monolithique en fibre de carbone au monde, destiné à équiper les boosters des deux versions du lanceur européen Ariane 6*.

 

« Cet été 2018 a été particulièrement dense et positif pour la propulsion d’Ariane 6 : finalisation des essais de développement du moteur Vinci, déroulement optimal des essais du Vulcain 2.1 et 1er test au banc du booster P120C. Je voudrais mettre en lumière un élément significatif : ces essais réussis couvrent tous les systèmes de propulsion de la future Ariane 6. Ils démontrent, à deux ans du premier vol, que la mise au point de la propulsion se déroule de manière optimale, alors qu’elle constitue un élément essentiel de la performance, de l’efficacité et de la compétitivité du futur lanceur.» a expliqué Alain Charmeau, Président exécutif d’ArianeGroup. « La maîtrise de l’ensemble des technologies de propulsion, solides comme liquides, est un facteur clé de notre capacité à développer Ariane 6 conformément aux engagements pris : l’industrie européenne tient ses promesses ». 

 

Ariane 6 est un programme de l’agence spatiale européenne ESA, dont ArianeGroup est maître d’œuvre et autorité de conception.

 

*Ariane 6 existera dans une configuration à 2 boosters (Ariane 62) et à 4 boosters (Ariane 64)

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!