Village Aerospace ISAE SUPAERO 2016

spatial

Lors des journées « Village Aerospace » du 6 octobre dernier à l’ISAE-SUPAERO, Théodore, Mathilde, Prianka, Zaidoun, et Bhankisan ont livré à AeroMorning leurs attentes et envies au sujet des missions qu’ils souhaitent trouver pendant le salon.

Théodore, souhaitait obtenir de plus amples informations sur les entreprises, avoir des idées de stages et de métiers. Souhaitant plutôt travailler dans le secteur spatial, il avait repéré Zodiac Aerospace ainsi que l’entreprise MBDA, mais avait fait le tour du salon pour trouver ce qui lui plaisait. Les systèmes embarqués, les objets connectés, travailler sur les drones le fait rêver et pour le stage il souhaite trouver une mission qui l’interesse où il pourrait s’investir à 100% quel que soit la rémunération, le salaire étant secondaire pour lui à ce stade.

Mathilde, quand à elle est plutôt axée sur les matériaux et structures, et cherchait le contact avec les entreprises, les directeurs des ressources humaines, pour consulter leurs offres, obtenir des avis sur son cv et lettre de motivation, et avoir quelques conseils d’orientation. C’est l’attractivité internationale d’une entreprise qui interesse Mathilde qui rêve de partir « outre mer », dans des pays qui l’attirent comme l’Australie et les Etats-Unis ou l’Asie. Prête à s’expatrier, elle en a la possibilité grâce à son année de césure comportant deux fois six mois de stage.

Bien sûr les offres de stage doivent correspondre à leur formation et à leurs projets professionnels futurs.

Prianka, venue d’Inde et étudiante en troisième année à l’ISAE SUPAERO, est passionnée d’espace. Ingénieur informatique sur les systèmes autonomes, Prianka souhaiterait trouver un emploi dans le domaine des robots en lien avec le spatial. Zaîdoun, élève jordanien passionné d’aéronautique, rêve de trouver un emploi stable chez Airbus, entreprise ouverte sur le monde.

A leurs yeux très importantes, ces rencontres étudiants-entreprises leur donnent l’occasion de rencontrer les industriels, de proofiter de leurs conseils et de s’orienter.

Nadia Didelot – AeroMorning