Baromètre des voyages long-courriers les voyageurs américains désireux de visiter l’Europe cet été

aeromar-signs-atr-turboprop-onvestissement et innovation aeronautique

Les résultats les plus récents du Baromètre des voyages long-courriers, une initiative de la Commission Européenne du Tourisme (CET), la European Travel Association (ETOA) et d’Eurail Group, révèlent que les voyageurs en provenance de marchés outre-mer continuent d’être optimistes au sujet de leurs plans de voyage en Europe lors de la prochaine saison estivale.

La plus forte tendance observée provient des États-Unis, où un plus grand nombre de répondants annoncent leur intention de voyager en Europe par rapport au début de l’année. Une économie forte et des tarifs aériens plus compétitifs placent les destinations européennes fermement au premier rang du choix des Américains. Le sentiment positif existant aux États-Unis en ce qui concerne les voyages est un indicateur rassurant pour la prévision de plus de 27 millions de visiteurs américains attendus[1] en 2016. Les États-Unis représentent le marché long-courrier le plus important pour l’Europe, avec 5 % de tous les voyages.

Plus enclins à voyager en Europe qu’il y a un an

De même, les répondants japonais sont plus enclins à voyager en Europe qu’il y a un an, déclenchant l’espoir d’un retour attendu, mais lent, de cet important marché. Les tendances sont à la traîne en Chine et en Russie. En ligne avec les tendances de l’industrie du voyage, l’indice révèle une baisse des intentions de voyage parmi les répondants chinois par rapport au début de l’année. Malgré un ralentissement, la Chine continue d’être un important marché en croissance, avec une prévision de 12 millions de visiteurs chinois attendus en 2016[1]. En Russie, la faiblesse persistante des prix du pétrole et une monnaie moins performante exercent une pression considérable sur l’économie et créent des obstacles à l’enthousiasme des voyageurs concernant un éventuel voyage en Europe dans un avenir proche.

Cet été, le secteur est confronté à des situations politiques et économiques en évolution rapide dans les principaux marchés outre-mer, ainsi qu’à des préoccupations accrues en matière de sécurité qui nuisent à l’intention des voyageurs potentiels d’entreprendre un voyage long-courrier. Les tendances sont néanmoins à la hausse dans la majorité des marchés sondés. La haute saison des voyages, qui s’étend de mai à août, compte pour la moitié de tous les voyages à destination et au sein de l’Europe, la rendant essentielle au succès de l’industrie du tourisme.

À propos du Baromètre des voyages long-courriers

Basée sur 1 000 entretiens dans cinq marchés long-courriers (Brésil, Chine, Japon, Fédération de Russie et États-Unis d’Amérique), l’enquête surveille les intentions de voyage des personnes interrogées et recueille les caractéristiques clés de leurs voyages, de leurs motivations et de ce qui pourrait contrarier leurs plans. L’enquête vise à évaluer les attitudes et les intentions des voyageurs. Elle ne cherche pas à quantifier les niveaux potentiels de la demande. Le projet est réalisé par TCI Research.

Consultez les conclusions principales du Baromètre des voyages long-courriers dans l’infographie suivante:
http://etc-corporate.org/reports/long-haul-travel-barometer3 .

De plus amples renseignements sont disponibles sur le site Web de la CET, sur le lien suivant:http://www.etc-corporate.org.