Portail Aeronautique et Spatial - Annuaire et Agenda Aero et Espace - Actualites aerospatiales - Chroniques et analyses aeronautiques - Global aerospace companies 2010 engineering & services

VOTRE COMPTE

SE CONNECTER | S'ENREGISTRER

Pour créer un compte personnel

Cliquez ici

Vous avez un compte, connectez-vous ci-dessous




Si vous avez oublié votre mot de passe

Cliquez ici

 Mardi 26 Mai

 
Annuaire
Référencement
 
Catégories
> Administrations
> Aéroclub
> Aéroports
> Associations
> Aviation d'affaires
> Banques et finances
> Bureau d'étude
> Carburants
> Catering
> Compagnies Aériennes
> Conférences
> Constructeurs
> Défense
> Divers
> Droit aérien
> Emplois aero et spatial
> Environnement
> Équipementiers & systémiers
> Espace
> Evenements
> Formations aero
> Fournisseurs
> Grands projets
> Hélicoptères
> Ingénierie
> Innovations
> Journalistes aéronautiques
> Laboratoire spécialisé
> Locations Avions
> Logiciels aero
> Médias
> Motoristes
> MRO
> Musées aero
> Outillage
> Petit équipement
> Poles de competitivité
> Recherche & développement
> Salons aero
> Satellites & Remote sensing
> Services aero
> Social
> Sous-Traitants
> Technologies aero
> Tours opérateurs
> Transporteurs
> Vente d'avions
compteur de visites
compteur de visites


Chroniques AeroMorning Répondre
Boeing s’envole - 26-04-2012
L’industriel américain bénéficie d’un souffle d’optimisme.

A Chicago, au siège du groupe Boeing, il n’est en aucun cas question de tenir des propos emphatiques, encore moins de faire des déclarations fracassantes comme en tiendraient les Européens en pareilles circonstances. Ce n’est pas le style de la maison, très conservatrice, en toutes circonstances très BCBG. Le ton des hauts dirigeants reste merveilleusement neutre, non émotionnel pour reprendre un terme très apprécié outre-Atlantique. Mais le fait est que Boeing entame sous nos yeux une montée en puissance peu commune. Et cela, pour l’essentiel, grâce aux succès répétés de ses productions civiles.
Les résultats du premier trimestre de l’année en témoignent éloquemment, avec un chiffre d’affaires de 19,3 milliards de dollars en hausse de 30% et un bénéfice net de 923 millions en progression ...de 58%. Le carnet de commandes, toutes activités confondues, se monte à fin mars à 379,8 milliards de dollars, de quoi rendre heureux les 172.200 salariés de l’entreprise, rendus sereins par une telle visibilité sur l’avenir. De plus, Boeing ne souffre pas de la moindre difficulté de gouvernance : ses hauts dirigeants font de grandes carrières rectilignes dans la maison et, quand ils partent en retraite, un successeur est toujours fin prêt à prendre la relève.
Ce serait un monde quasiment idéal s’il ne fallait absorber quelques coûteuses erreurs qui ont fait exploser en vol les coûts de développement et d’industrialisation des deux avions commerciaux les plus récents, 787 et 747-8. Mais les pertes qu’ils engendrent en début de carrière seront évidemment absorbées, les valeurs sûres actuelles permettant d’assurer la prospérité immédiate. Ainsi, le succès du 777 est tel que la production va bientôt passer à 100 exemplaires par an tandis que l’inoxydable 737, devenu «MAX», va peu à peu monter à 42 exemplaires par mois. Une manière de rappeler que Boeing et Airbus, parfaits frères ennemis, resteront encore longtemps au coude à coude.
A tort, ces semaines-ci, des commentateurs moins avertis qu’ils ne le prétendent affirment que Chigaco et Seattle font mieux que Toulouse. La réalité est qu’ils font aussi bien l’un que l’autre: si le MAX a engrangé 301 commandes en un seul trimestre, c’est évidemment parce qu’il a été lancé après l’A320 NEO. Mais, ils franchiront en même temps la ligne d’arrivée virtuelle et seule une photo permettra de les départager pour le plus grand bonheur d’analystes souvent sans sans vision.
Les premiers 737 MAX seront livrés en 2017 et le détail de la conception de ce dérivé remotorisé et très amélioré se termine à peine. C’est ce mois-ci seulement que les ingénieurs américains ont terminé l’étude de l’intégration des moteurs General Electric/Snecma Leap 1-B dans la cellule de l’avion, lequel a subi d’ultimes retouches, notamment de son cône arrière.
Le 777 (dont le combat contre l’A330 européen se poursuit sans relâche), pourrait faire l’objet de développements nouveaux dont le détail n’est pas sur la place publique. Air France figure parmi les utilisateurs enthousiastes du gros biréacteur long-courrier et a récemment pris livraison, hors versions fret, de son soixantième avion de ce type, un 777-300ER aménagé avec 468 sièges (notre illustration) et destiné à la desserte des départements d’outre-mer.
Face à cette prometteuse prospérité civile, les activités de Défense, de sécurité et spatiales se font involontairement discrètes, avec un chiffre d’affaires trimestriel d’un peu plus de 8 milliards de dollars. Mais cet apport n’en est pas moins précieux. En témoigne, par exemple, une commande de 84 avions de combat F-15 que vient de signer l’Arabie saoudite. Un beau contrat.
Cette année-ci, Boeing prévoit de livrer de 585 à 600 avions civils. Ce n’est là que l’amorce d’une nouvelle phase ascensionnelle, le 787, longtemps retardé, devant être produit un peu plus tard au rythme de 120 exemplaires par an. De belles perspectives, en même temps qu’un contraste étonnant avec les résultats très médiocres du transport aérien.
Pierre Sparaco - AeroMorning
Bookmark and Share


Poster une réponse
Completez le formulaire ci-dessous pour répondre à cette chronique.
Auteur
Message
Anti-spam
Saisir le code
 


Autres chroniques
2015-05-22 Du 15 au 21 juin, tous au Salon du Bourget !
2015-05-19 Samedi et dimanche prochains tous au meeting de la Ferté Alais !
2015-05-18 Airbus Group enfourche le « Make in India »
2015-05-13 Un champion potentiel à l’exportation
2015-05-07 Choumac. Quel beau métier !
2015-05-02 Latécoère, toujours toulousain mais plus trop français
2015-04-28 Encore un joli coup pour Airbus Helicopters, cette fois en Pologne, tandis que le groupe annonce de gros investissements à...Saint Nazaire.
2015-04-22 Des étoiles et des blâmes pour les équipementiers
2015-04-20 Des questions encore sans réponses à propos du contrat du Rafale en Inde
2015-04-15 Des rafales de Rafale pour Le Drian
2015-04-10 Un bilan solide pour 2014, mais toujours des défis à relever
2015-04-08 La nouvelle compagnie Hop! Air France n'est pas une low cost
2015-04-02 Mise à jour chronique 31 mars de Nicole Beauclair: Et si l’avenir était à l’avion commercial sans pilote
2015-03-31 Transport de passagers sans pilote
2015-03-31 Les 3 grands perdants du crash de l'Airbus A320 de Germanwings
2015-03-25 Airbus entre de plein pied dans l’ère du développement « durable »
2015-03-24 Guerre commerciale ou évolution logique entre avions de ligne
2015-03-16 La réforme ou le déclin
2015-03-13 UTC Corporation ne veut plus de Sikorsky
2015-03-06 De la matrice organique à la matrice céramique
Voir toutes les chroniques »


Portail Aeronautique et Spatial - Annuaire et Agenda Aero et Espace - Actualites aerospatiales - Chroniques aeronautiques de Pierre Sparaco - Evenements aeronautiques
aerospace engineering aerospace jobs aerospace services aerospace company ingenieur aeronautique airbus a 380
global aerospace 2010 aeronautique ecole aeronautique formation aeronautique emploi aeronautique