Portail Aeronautique et Spatial - Annuaire et Agenda Aero et Espace - Actualites aerospatiales - Chroniques et analyses aeronautiques - Global aerospace companies 2010 engineering & services

VOTRE COMPTE

SE CONNECTER | S'ENREGISTRER

Pour créer un compte personnel

Cliquez ici

Vous avez un compte, connectez-vous ci-dessous




Si vous avez oublié votre mot de passe

Cliquez ici

 Mardi 2 Septembre

 
Annuaire
Référencement
 
Catégories
> Administrations
> Aéroclub
> Aéroports
> Associations
> Aviation d'affaires
> Banques et finances
> Bureau d'étude
> Carburants
> Catering
> Compagnies Aériennes
> Conférences
> Constructeurs
> Défense
> Divers
> Droit aérien
> Emplois aero et spatial
> Environnement
> Équipementiers & systémiers
> Espace
> Evenements
> Formations aero
> Fournisseurs
> Grands projets
> Hélicoptères
> Ingénierie
> Innovations
> Journalistes aéronautiques
> Laboratoire spécialisé
> Locations Avions
> Logiciels aero
> Médias
> Motoristes
> MRO
> Musées aero
> Outillage
> Petit équipement
> Poles de competitivité
> Recherche & développement
> Salons aero
> Satellites & Remote sensing
> Services aero
> Social
> Sous-Traitants
> Technologies aero
> Tours opérateurs
> Transporteurs
> Vente d'avions
compteur de visites
compteur de visites


Chroniques AeroMorning Répondre
L’exemple anglais - 20-11-2012
Le chaos à «NDDL», la réflexion outre-Manche.

Le dossier de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, récupéré par la politique, est devenu explosif. Il s’est invité dans l’actualité avec une violence jamais connue précédemment par un aéroport ou projet d’aéroport, pas même à l’époque où Jacques Douffiagues, ministre des Transports, songeait à doter la région parisienne d’une plate-forme supplémentaire. Il est vrai qu’en ces temps-là, la réflexion était menée avec l’aide de spécialistes, dans le cadre d’une tentative de réflexion à long terme. C’est le seul contexte, de toute manière, qui convienne au transport aérien.
Quel contraste avec le désordre actuel ! Pour s’en rendre compte, exemples choisis parmi de nombreux autres, il suffisait de lire attentivement, pendant le week-end, les dossiers publiés par Le Journal du Dimanche et Le Monde. Il y était longuement question de «la gauche dans le piège de l’Ayraultport» et de «la plate-forme des colères». Apocalyptique : il n’y a pas d’autre adjectif qui vienne à l’esprit pour évoquer une extraordinaire pagaille qui n’est en rien maîtrisée : pas une seule déclaration d’apaisement, silence assourdissant du ministre délégué Frédéric Cuvillier, commentaires emphatiques des écologistes, du Front de gauche, etc., trop heureux de chercher à tirer un bon parti de ce sérieux incident de parcours.
L’affaire NDDL est d’autant plus scandaleuse et inadmissible que les uns et les autres ont oublié une fois pour toutes qu’il s’agit au départ de transport aérien, et de rien d’autre. Mais aucun des intervenants n’affiche un petit minimum de compétences en la matière, ce qui conduit à d’étonnantes inepties, la plus belle d’entre elles consistant à dire et répéter que l‘actuel aéroport nantais s’achemine à grand pas …vers la saturation. L’argument est tout simplement risible.
Heureusement, il arrive qu’un esprit éclairé se manifeste, sans nécessairement être entendu pour autant, pour faire remarquer que l’aéroport de Gatwick, situé à une quarantaine de kilomètres de la capitale britannique, traite 34 millions de passagers par an, 242.000 mouvements d’avions, avec une seule piste (notre illustration). Nantes Atlantique enregistre actuellement 3,5 millions de passagers annuels, grosso modo 10 fois moins que Gatwick. La notion de saturation n’est décidément pas la même, selon que l’on parle français ou anglais.
Cela étant dit, outre-Manche, les problèmes qui sont posés n’en sont pas moins nombreux, la croissance du trafic risquant de conduire Heathrow, Gatwick, Stansted, Luton à la thrombose pure et simple. D’où l’intérêt de se pencher sur la manière de faire, pour préparer l’avenir. Là-bas, il n’est pas question d’opposer tracteurs et forces de l’ordre au cœur du bocage mais de choisir des options sans rapport direct avec les rebondissements politiques quotidiens. C’est le point essentiel de la lettre de mission adressée par le gouvernement Cameron à une Airports Commission mise en place en septembre et qui rendra ses conclusions en décembre 2013.
Un Livre blanc, en 2003, fort document de 170 pages intitulé «The Future of Air Transport», avait constitué une utile entrée en matière. A Nantes, on entend dire que le transport aérien n’a pas d’avenir, à Londres, on souligne qu’il va doubler ou tripler d’ici à 2030. En Bretagne, d’autres affirment que Nantes Atlantique ne pourra bientôt plus suffire à la tâche, à Gatwick, on prévoit l’ouverture d’une deuxième piste en 2019.
Bien sûr, une commission d’étude, un groupe de réflexion, une équipe d’experts, auraient dû se pencher sur ces questions avant la moindre prise de décision. Ce qui aurait aussi permis de constater que personne n’est capable de faire sortir de terre un aéroport, où que ce soit, pour la somme ridicule de 600 millions d’euros. Si NDDL se fait, le réveil budgétaire sera à coup sûr pénible. Et, quoi qu’il en soit, nous l’avons déjà suggéré, il conviendrait tout d’abord de dépolitiser le dossier, de le professionnaliser. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Entre-temps, toutes les parties impliquées peuvent se préparer à payer le prix fort pour un enjeu qui n’en vaut pas la peine.
Pierre Sparaco - AeroMorning
Bookmark and Share

Les réponses à cette chronique

Nantes Atlantique à l'état de saturation ?? C'est à mourir de rire effectivement ! Il est tellement facile de faire dépenser son argent au contribuable à partir du moment où les décideurs de projets fumeux et qui n'ont jamais trop transpiré sont déjà, en qualité d'élus, à la charge du contribuable. La france doit détenir le record en terme de magnifiques plateformes aéroportuaires sousutilisées. Que dire de Châlons Vatry à proximité immédiate de la région parisienne et qui doit bien voir un ou deux avions par jour ? Je pense que si j'étais agriculteur dans cette région, je serais aussi très en colère.
Par : Gérard DESBOIS - 2012-11-20

J'apprécie beaucoup vos rubriques. Cependant, à propos de Nantes et de Gatwick, on ne peut comparer un aéroport situé à 40 km de Londres à un autre situé à 400 km de Paris.
Par : HL - 2012-11-20

Ce dossier est en effet désespérant, la “réflexion” se contentant d’affirmations gratuites. N’oublions pas qu’il y a eu un grand débat public !
Aujourd’hui, les protestataires comme les partisans semblent avoir oublié le point de départ du problème : le survol à basse altitude de la ville, situation que n’importe quel écolo de bonne foi (mais il n’y en a pas) se devrait de dénoncer haut et fort. On a déjà eu un charter égyptien qui s’est promené de nuit train sorti à très basse altitude dans une cité nantaise. Cela a provoqué quelques émois aujourd’hui volontairement oublié. Il a heureusement remis les gaz. mais cette situation, qui oblige les avions par mauvais temps ou dès qu’il y a du trafic à survoler le cœur de la ville, est inacceptable.
Vous avez raison de rappeler que les écolos voulaient, au temps de Douffiagues, déplacer Roissy ! Si on avait voulu le déplacer, les protestataires nous expliqueraient aujourd’hui que Roissy pourrait continuer à se développer sans saturation au delà des 80 millions de passagers annuels. Les verts sombrent dans le ridicule avec le Nimby !
Par : Jean Fleury - 2012-11-20


Poster une réponse
Completez le formulaire ci-dessous pour ajouter votre réponse.
Auteur
Message
Anti-spam
Saisir le code
 


Autres chroniques
2014-09-01 Sous-filiale, les Russes vont-ils réellement participer à l'enquête ?
2014-08-28 Mondialisation ou démondialisation ?
2014-08-22 Un grand pas avant la mise en service de l 'Airbus A350. Il a terminé sans encombre l'épreuve de « route proving »
2014-08-16 L’avenir d’Ariane lié à celui des satellites à propulsion électrique
2014-08-07 Pourquoi l'accident du vol AH5017 d'Air Algérie touche-t-il tant l'opinion française ?
2014-07-31 L’aviation civile frappée par 3 catastrophes aériennes en 8 jours
2014-07-25 Airbus et Boeing Boostent les prévisions financières des partenaires et fournisseurs
2014-07-21 L'avenir de la compagnie Hop ! expliqué et commenté par Lionel Guérin son président
2014-07-18 Les vols habités font toujours rêver
2014-07-15 Airbus assure l'animation de la première journée du salon aéronautique de Farnborough
2014-07-11 Boeing optimiste pour les vingt ans à venir
2014-07-04 La consolidation dans les aérostructures au point mort
2014-07-03 Désillusion pour Airbus Helicopters au Mali : le Caracal ingère le sable du désert et tombe en panne. Mécontentement chez les militaires.
2014-06-27 La Coupe du monde de football gonfle le trafic aérien vers le Brésil
2014-06-23 1 000 avions à la casse par an ? Un marché convoité
2014-06-17 Le ministre Le Drian rassure Eurosatory en annonçant le programme Scorpion
2014-06-13 Duel au sommet sous fond d’annulation de commande
2014-06-10 Un merveilleux spectacle aérien de six heures
2014-06-06 Le temps des hélices est revenu
2014-06-02 Le vol MH370 les recherches repartent de zéro
Voir toutes les chroniques »

Publicité


Portail Aeronautique et Spatial - Annuaire et Agenda Aero et Espace - Actualites aerospatiales - Chroniques aeronautiques de Pierre Sparaco - Evenements aeronautiques
aerospace engineering aerospace jobs aerospace services aerospace company ingenieur aeronautique airbus a 380
global aerospace 2010 aeronautique ecole aeronautique formation aeronautique emploi aeronautique